vin Riesling "Rock Sauvage" demeter
Weingut Melsheimer
Voir les pays destinataires

Le projet

Adoptez des pieds de vigne de la plantation ""Weingut Melsheimer"" à Reil an der Mosel (Allemagne) et recevez votre récolte sous forme de vin Riesling "Rock Sauvage" demeter à domicile. Le Farmer Thorsten s'occupera de votre adoption et la prendra en photo. Vous pourrez aussi télécharger un certificat d'adoption et si vous le souhaitez, planifier une visite dans la propriété. Il n'y a aucune obligation d'engagement: une fois que vous aurez reçu le produit et si l'expérience vous plaît, vous pourrez décider de renouveler ou non l'adoption.

Le projet

Adoptez des pieds de vigne de la plantation ""Weingut Melsheimer"" à Reil an der Mosel (Allemagne) et recevez votre récolte sous forme de vin Riesling "Rock Sauvage" demeter à domicile. Le Farmer Thorsten s'occupera de votre adoption et la prendra en photo. Vous pourrez aussi télécharger un certificat d'adoption et si vous le souhaitez, planifier une visite dans la propriété. Il n'y a aucune obligation d'engagement: une fois que vous aurez reçu le produit et si l'expérience vous plaît, vous pourrez décider de renouveler ou non l'adoption.

Qu'adoptez-vous?
Vous adoptez des pieds de vigne que nous cultivons conformément aux réglementations de l'Agriculture Biologique de l'Union Européenne et et aux réglementations Demeter. Pendant le processus d'achat, vous pourrez choisir le nom avec lequel nous identifierons vos pieds de vigne. Chaque CrowdFarmer adopte 6 vignes Demeter au cœur de notre vignoble emblématique, le Reiler Mullay-Hofberg. Il s’agit d’un coteau très abrupt, avec des murets de pierres sèches et des rochers aux formes fantastiques, situé en Moyenne Moselle. Le guide des vins Gault & Millau Allemagne 2020 le décrit ainsi : « Le Reiler Mullay-Hofberg compte indubitablement parmi les vignobles les plus spectaculaires au monde. » En visitant ce coteau, on comprend immédiatement pourquoi j’ai appelé « Rock Sauvage » le vin élaboré spécialement pour le projet de CrowdFarming. En moyenne, je récolte sur chaque unité 7 kg de grappes de riesling, qui donneront 4,5 litres et, par conséquent, six bouteilles de vin. La majeure partie (98 % environ) de mes vignes est plantée en riesling. Le riesling est le cépage classique et, de loin, le plus répandu en Allemagne, et cela vaut tout particulièrement pour la Moselle. Le domaine appartient à ma famille depuis cinq générations. En 1995, c’est moi qui ai amorcé sa conversion en bio. Trois ans plus tard, le domaine était pour la première fois certifié bio par ECOVIN, l’association allemande pour une viticulture écologique. À partir de 2008, mon travail a été de plus en plus marqué par les idées biodynamiques, et je suis vigneron Demeter depuis 2013. Dans mon travail, il me semble essentiel de mettre en œuvre des méthodes traditionnelles, ayant souvent fait leurs preuves depuis des siècles. C’est notamment le cas du palissage des ceps sur piquet unique, ou de l’élevage des vins en fûts de chêne de 1 000 l. Mais il n’est pas rare qu’après mûre réflexion, je choisisse mes propres voies — surtout lorsque j’ai la sensation que les pratiques habituelles sont nocives pour les sols et l’environnement. Dans le petit monde bien connecté du vin, mon domaine n’est sans doute plus tout à fait inconnu. Les principaux guides du vin (pour l’Allemagne, ce sont notamment VINUM, Gault & Millau ainsi qu’Eichelmann) émettent depuis des années des critiques fort élogieuses à l’égard de mes vins, qu'il s'agisse de vins traditionnels mais également de vins plus innovants La durée de vie de production des pieds de vigne est d'environ 100 ans. Tant que vous le souhaitez et que nous pouvons nous en occuper, vous pourrez prolonger votre adoption d'année en année. Si votre pieds de vigne meurt, nous veillerons à ce que vous obteniez la récolte d'autres pieds de vigne sans frais supplémentaires.
Que recevez-vous?
Chaque saison nous vous enverrons une caisse avec: 6 x __ Rock Sauvage __ (bouteilles, 0,75l) Un vin blanc sec issu du cépage riesling, originaire du vignoble Reiler Mullay-Hofberg. Les raisins sont vendangés à la main, puis pressés dans un pressoir pneumatique. Un à trois jours après que les particules en suspension se soient naturellement déposées par gravité, le moût est transféré dans des fûts de bois. C’est là que la fermentation va se déclencher spontanément — c’est-à-dire sans ajout de levures exogènes provenant du commerce. De manière générale, je ne suis absolument pas partisan de l’usage des nombreuses substances œnologiques légalement autorisées. J'en mets en oeuvre un nombre extrêmement succinct que je peux vous lister ici : avant sa mise en bouteille, votre « Rock Sauvage » s’est vu adjoindre une petite quantité de soufre (SO2) qui permet de lui éviter une trop forte oxydation, et c’est tout. Mais revenons à la vinification... La fermentation se produit sans régulation de température, de façon lente et naturelle, dans la cave bien fraîche creusée sous le domaine. Celle-ci est majoritairement constituée de deux belles caves voûtées anciennes. Ce n’est qu’en été, 9 ou 10 mois après les vendanges, que le sucre naturellement contenu dans les raisins se sera totalement transformé en alcool dans la plupart des fûts. Le vin, à présent « sec », va pouvoir être mis en bouteille après une filtration minutieuse et l’ajout de sulfites déjà évoqué. Mi-septembre, je prépare votre Masterbox et je vous l’envoie. Beaucoup de gens aiment boire le vin dans sa jeunesse, mais certains amateurs préfèrent attendre quelques années. Chacun peut faire comme il le souhaite. Le vin ne devient pas mauvais à proprement parler — il mûrit, son caractère se modifie, il abandonne certains traits juvéniles pour en acquérir de nouveaux : c’est un produit vivant.
Quand le recevez-vous?
Vous pouvez consulter ci-dessous la date limite pour pouvoir participer à ce projet (date limite d'adoption). Passée cette date, le Farmer commencera à préparer les commandes des caisses qu'il doit expédier. Vous pourrez sélectionner une des dates proposées par le Farmer lors du processus d'achat pour recevoir votre caisse.
Pourquoi adopter?
* Découvrez par qui, comment et où sont produits vos aliments. Procurez-vous vos aliments de manière responsable. * Achetez directement au producteur. Contribuez à générer plus de revenus et de meilleurs emplois en milieu rural. * Organisez-vous et aidez le Farmer à cultiver à la demande. Nous parviendrons ainsi à mettre fin au gaspillage des aliments cultivés sans être vendus. * Valorisez les Farmers qui s'efforcent d'utiliser du matériel d'emballage et des pratiques agricoles respectant l'environnement.
Sans plastique
BIO
Farmer 360°

Comment ça marche ?

Découvrez les Farmers

Découvrez les Farmers

Adoptez et planifiez votre récolte

Adoptez et planifiez votre récolte

Laissez l'agriculteur et la nature travailler

Laissez l'agriculteur et la nature travailler

Recevez la récolte à domicile

Recevez la récolte à domicile

seal icon
Défenseur de l'environnement
seal icon
Biodynamique
seal icon
Farmer 360°
seal icon
Sans plastique
seal icon
BIO
seal icon
Énergie renouvelable
seal icon
Family Farm
seal icon
Accepte les visites
Thorsten Melsheimer
Je m’appelle Thorsten Melsheimer, je suis vigneron en Moselle allemande. J’ai grandi sur le domaine familial. J’ai toujours su que je serai un jour responsable de cette entreprise — et je le suis à présent depuis plus de 25 ans. Auparavant, j’avais quitté pendant cinq ans la vallée de la Moselle, d’abord pour faire mon service civil, puis pour étudier la viticulture. Avant même de commencer mes études, je voulais déjà conduire le domaine en bio, c’était pour moi la seule voie imaginable. J’ai pris cette décision dès le milieu des années 1980, alors que l’écologie faisait son entrée en politique : cette évolution m’a très certainement inspiré. J’ai toujours aimé la nature, aimé (et aime toujours) marcher en montagne, et depuis que je suis petit, la beauté des paysages naturels me transporte. Mais c’est grâce à mon travail de vigneron que j'ai pu développer une véritable conscience en la matière, comprendre les rapports de cause à effet. En constatant l’évolution et le rétablissement de mes propres vignes, ainsi qu’en assistant au retour d’une flore diversifiée, et avec elle des papillons et abeilles sauvages... Tout se régénère ! Aujourd’hui, je suis fasciné par la pensée qu’en tant qu’agriculteur, je peux avoir une action directe et active sur la protection de l’environnement et de la nature — pas seulement au travers de mon comportement de consommateur. Mais parfois, j’ai malheureusement la sensation que beaucoup de paysans ne mesurent pas leur importance. Être vigneron signifie mener une existence variée. Au fil des saisons, d’innombrables tâches se succèdent dans les vignes, et en cave, j’accompagne toute l’année les processus naturels de la vinification. Sans compter la mise du vin en bouteilles, l’étiquetage, l’expédition, la commercialisation, et aussi cette « très chère » bureaucratie... EAu fond, en tant qu'exploitants, mon épouse et moi-même sommes souvent les personnes à tout faire de notre équipe. Je suis très ouvert à toutes les alternatives et je produis même quelques vins sans ajout de SO2. Le résultat gustatif est totalement différent de ce que l’on a l’habitude de boire — n'hésitez pas à le déguster la prochaine fois que vous nous rendrez visite ! Pour la production de vin effervescent (« Sekt »), il m’arrive de devoir ajouter au vin un peu de sucre, de levure et de bentonite pour déclencher la deuxième fermentation en bouteille, mais ce n’est pas toujours le cas. Pour les vins doux, qui constituent une part infime de la production et que j’élabore à partir de grains de raisin presque secs, j’utilise généralement un peu de charbon pour faciliter la clarification du moût. Tous mes vins, qu'ils soient effervescents ou non, peuvent être qualifiés de vegan. Aujourd’hui, la commercialisation du vin exige qu’on lui consacre beaucoup de temps tout au long de l’année. Et c’est là que le CrowdFarming nous offre une intéressante possibilité d’amélioration. En plus d’être sympathique, solidaire et européen, ce concept permet au paysan d’investir de nouveau plus de temps dans l’essentiel, c’est-à-dire dans la pratique d’une agriculture engagée, responsable et de grande qualité. Excellente, cette idée de n’expédier le vin qu’une fois par an dans le monde entier, au moment où il est prêt.
Thorsten Melsheimer

"En tant que paysan, tu portes la responsabilité directe d’une petite parcelle de terre. La tâche qui t’incombe est de la cultiver et d’en préserver la qualité pour la génération suivante. Ni plus ni moins ! » Le CrowdFarming et les CrowdFarmers comme toi soutenez, à travers de nombreux projets, le travail d’agriculteurs qui agissent en conscience et dans une optique de qualité. C’est pour cela que je suis heureux — et aussi un peu fier — de faire partie de l’aventure !"

Weingut Melsheimer
Weingut Melsheimer
Bienvenue au domaine Melsheimer, entreprise familiale depuis cinq générations ! Nos bâtiments d’exploitation et nos caves se trouvent au cœur même du petit village de Reil, en Moyenne Moselle allemande. Nos vignes s’étendent sur un rayon de 2 km. La plupart de nos parcelles se déploient sur le Mullay-Hofberg, un coteau idyllique situé un peu au sud du village, pile sur le 50e parallèle. Je dirige le domaine depuis 1995, année où nous avons également amorcé notre conversion à la viticulture écologique — ce qui a sans doute été la décision la plus importante de toute ma vie professionnelle ! Aujourd’hui, je peux dire que nous pérennisons ainsi la forme de culture qui allait de soi en Moselle à la fin du XIXe siècle, où l’être humain travaille des vignes extrêmement escarpées avec l’idée permanente de préserver pour la prochaine génération la valeur du paysage et des surfaces en production. Jusqu’à aujourd’hui, plus de la moitié des parcelles de Mullay-Hofberg ne sont accessibles qu’à pied et ne peuvent être travaillées qu’à la main. Les autres, je peux y accéder avec un petit véhicule à chenilles adapté à la forte déclivité du terrain, par exemple pour tondre entre les rangs ou épandre des préparations biodynamiques de protection phytosanitaire. Mais cela reste strictement dans un cadre raisonnable et faisable, l’érosion étant ici, en Moselle, un facteur décisif. C’est pour cette raison que sur l’ensemble de nos parcelles, de nombreux travaux sont effectués à la main et avec le plus grand soin. Oui, j’ai le privilège de pouvoir vivre avec ma famille dans cette si belle vallée de la Moselle ! C’est là un luxe remarquable, l’Allemagne n’étant souvent pas considérée de l’extérieur comme présentant des paysages aussi beaux que le sont restés ceux de notre région. En hiver, la vallée est particulièrement paisible : ses berges abruptes et ses petites vallées latérales abritent encore une nature sauvage, et les cours des ruisseaux regorgent de merveilles à découvrir. Les agglomérations offrant l’infrastructure habituelle à un pays du centre de l’Europe sont rares et de petite taille. La majeure partie de la population vit encore ici directement ou indirectement du vin et du tourisme. C’est pour cela qu’une viticulture durable offre un potentiel particulièrement intéressant, y compris pour le futur. En même temps, produire artisanalement des aliments de luxe en plein cœur de l’Allemagne représente également un défi considérable. Nous n’atteindrons sans doute jamais le même niveau de revenus que les villes des environs. C’est pourquoi nous avons besoin d’idéalistes engagés, comme le sont tous ceux, généralement originaires de pays voisins situés à l’est de l’Allemagne, qui viennent nous aider chaque année. Aujourd’hui, nous ne cohabitons plus comme cela pouvait être le cas il y a une trentaine d’années. J’aime la communauté très internationale qu’accueille le domaine, notamment à l’époque des vendanges où, du matin au soir, travaillent et vivent ensemble des équipes dont les membres sont souvent originaires du monde entier. C’est une expérience peu commune, et pour moi une source d’inspiration. Le cœur de notre équipe est constitué depuis plus de 30 ans par Malgorzata et Mieczyslaw Trzpis, qui vivent tous deux avec nous au domaine. De plus, mon épouse Stefanie et moi-même côtoyons ici toute l’année Hannah Hees et notre apprenti Nasrat Rahimi. Six mois par an, Szilard Nagy, Elod Biró et Ervin Biró viennent en outre travailler dans les vignes, faisant chaque année trois fois l’aller-retour depuis la Roumanie. Et bien sûr, nos trois enfants interviennent aussi de temps à autre, mais ils vivent actuellement dans des villes éloignées. En automne, il y a foule au domaine. Étudiants en œnologie, jeunes sommeliers ou simples globe-trotters souhaitant gagner quelques euros viennent compléter nos équipes de vendanges et de cave. En tant que vignerons, il va de soi que nous cultivons la vigne — sur 12 ha au total. Mais il ne s’agit pas de bête monoculture visant un rendement maximum. Car ici, nous avons toute confiance dans les processus naturels. Dans un premier temps, nous laissons faire tout ce qui veut bien pousser entre les pieds de vigne. Plus tard dans l’année, nous tondons l’herbe en alternance un inter-rang sur deux, et je fais toujours en sorte que quelque chose fleurisse sur les parcelles. La présence d’abeilles sauvages et d’une grande diversité de papillons (souvent rares) prouve le succès de cette méthode. Nous avons bien sûr la chance de bénéficier généralement de précipitations suffisantes : les herbes sauvages qui poussent en nombre entre les ceps ne leur font donc pas trop concurrence pour l’eau et les nutriments. Jusqu’à présent, l’irrigation n’est pas nécessaire en Moselle. Pour finir sur un un autre élément important, une prairie de 3,5 ha (en fait des terres à vigne non plantées), s’étendant dans une petite vallée secondaire adjacente à nos vignes, sert de pâture à des chèvres. L’idée est principalement de protéger la biodiversité, mais aussi de préserver la qualité des vignes attenantes. En effet, dans cette partie du Mullay-Hofberg, le voisinage de la forêt entraîne des risques d’embroussaillement, de dégâts causés aux raisins par les oiseaux, de stagnation de l’humidité - risques que nos chèvres contiennent efficacement. Et puis, accessoirement, les bêtes animent le paysage, nous apportant de la joie, à nous vignerons, mais aussi aux randonneurs qui passent.
Information technique
Adresse
Weingut Melsheimer, Reil an der Mosel, DE
Altitude
100-200m
Équipe
3 femmes et 4 hommes
Superficie
12 hectares
Techniques de culture
l'agriculture biodynamique
Irrigation
pluie
Localisation