Fromages de brebis mérinos BIO de Quesería Oliva

2,00 kg/caisse

Fromages de brebis mérinos BIO de Quesería Oliva

2,00 kg/caisse

Achetez directement au producteur. Sans intermédiaires.
Récolte limitée et saisonnière.
Ce Farmer ne réalise pas d'envoi (pour le moment) vers le pays :  Etats Unis
Caractéristiques
Contenu de la caisse: 1 caisse contient 2kg de Fromage de brebis mérinos BIO
Race: Mérinos de Grazalema
1 x fromage écologique au lait de brebis mérinos, avec au moins un an d’affinage dans de l’huile d’olive biologique (1 kg sous vide)
1 x fromage écologique au lait de brebis mérinos, avec au moins un an de maturation dans du saindoux ibérique biologique (1 kg sous vide)
Fromage traditionnel au lait cru non pasteurisé de brebis indigène mérinos de Grazalema
Fabriqué à la main et affiné à température ambiante entre 10-16 ºC
Son goût est intense, avec une touche épicée et savoureuse qui reste en bouche longtemps après avoir été consommé ; texture sablée, granulée et épaisse, typique des fromages affinés
Agriculture biologique certifiée par le label européen Agriculture Biologique depuis 2006
Idéal pour les apéritifs et les entrées, accompagné de vins rouges ou de vinaigre de Xérès qui rehausseront sa saveur ; rapé, il constitue est un bon ingrédient à intégrer à vos pizzas et vos pâtes
Il est conseillé d’enlever la croûte du fromage avant de le consommer
Vous pouvez le conserver sans limite de temps dans un contenant hermétique placé au réfrigérateur
seal icon
Défenseur de l'environnement
seal icon
Sans BPA
seal icon
Agriculteur 360°
seal icon
BIO
seal icon
Jeune agriculteur
seal icon
Petite exploitation
seal icon
Exploitation familiale
seal icon
Accepte les visites
Delia María Olmos Oliva
Mon nom est Delia Olmos Oliva. Je suis née à Villaluenga del Rosario et avec ma famille, j'ai consacré une grande partie de ma vie à m'occuper de notre troupeau et à la confection des fromages. Mes parents ont toujours misé sur notre petite entreprise, mais aussi sur la formation de leurs enfants, c'est pourquoi j'ai obtenu mon diplôme petite enfance et j'ai travaillé pendant plus de 10 ans loin de ma ville natale, à Jerez de la Frontera. Mon fils y est né, mon mari a exercé son métier d'entraîneur de chevaux et nous menions une vie heureuse. Cependant, Jerez n’en reste pas moins une grande ville pleine de vie et d'agitation, et pour nous qui avons grandi dans un endroit calme et à la beauté naturelle unique, nous avons toujours eu le désir de retourner vivre dans nos montagnes, nos forêts et avec notre famille. Imaginez un instant : à Villaluenga, il n’y a pratiquement pas de voitures dans les rues ; quand nous levons les yeux, nous pouvons contempler des montagnes imposantes, qui abritent les vautours qui survolent notre ville ; aux heures les plus calmes de la journée, le tintement des troupeaux est toujours présent au loin ; m’imaginer passer du temps avec ma mère à la fromagerie, ou avec mon père et mon frère à la montagne me conforte dans l’idée d’un retour aux sources. Nous avons donc fait nos valises. C’est tout excités à l’idée de prendre la relève de ma mère Charo à la fromagerie que nous sommes rentrés au village. Charo, comme on l'appelle au village, est le témoin vivant d'une tradition séculaire dans la production de fromages. Elle a bâti notre entreprise grâce à son envie d'entreprendre et sa grande confiance en elle et en sa famille, mais aussi grâce à son indépendance vis-à-vis des grandes fromageries qui achetaient le lait aux agriculteurs de la région. Elle l’a fait convaincue qu'elle n’y parviendrait qu’en étant fidèle à sa façon de travailler le fromage. Ça n’a pas été facile... miser sur une matière première d'exception, comme le lait bio, et le travailler sans machines ni additifs pour accélerer la production, avec pour unique outil ses sespropres, ses connaissances et beaucoup de temps, demande un effort surhumain. C'est pourquoi aujourd’hui c'est mon frère et moi qui reprenons l’histoire de notre famille et de notre peuple, pour perpétuer une tradition si appréciée de ceux qui admirent le fromage de qualité. Nous avons tous les deux travaillé depuis l’enfance, aidant notre famille dans différentes tâches ; je me souviens des jours d’enfance où nous travaillions côte à côte avec nos grands-parents, nos parents et parfois notre voisin, pour façonner le lait abondant qui provenait de notre troupeau. Ce furent des moments de grande pression, car la production traditionnelle exige que la matière première soit travaillée dans les 24 heures après la traite, mais en même temps la joie et la bonne humeur remplissaient de bonheur tous ces moments en famille. Aujourd’hui mon frère s'occupe de l’élevage et je m'occupe de tout ce qui touche à la fromagerie. Les réveils sonnent très tôt : à 7 h du matin, il faut être sur le terrain pour appeler le troupeau et commencer la traite et les autres tâches. Dans mon cas, je commence par la fabrication du fromage à 5 h du matin. Le travail dure toute la journée, parfois jusqu'après 18 h. J'ai toujours pensé que tout ce travail méritait une grande reconnaissance. Je voulais en faire partie, être aussi persévérante que ma mère, Charo, et réaliser son rêve de faire connaître ses fromages au monde. Et grâce à CrowdFarming, je pense avoir trouvé des partenaires idéaux : des familles qui apprécient les soins que nous apportons à nos brebis, qui recherchent des produits riches et sains, chargés d'histoire et de tradition.
Quesería Oliva
Nos moutons vivent dans un lieu privilégié : le parc naturel de la Sierra de Grazalema, un espace naturel protégé unique au monde, caractérisé par le fait d’être le lieu avec les précipitations les plus élevées de la péninsule ibérique, et qui, avec les montagnes qui le composent, est à l’origine d’une végétation et d’espace paysager de grande valeur. Le relief est très escarpé et présente des montagnes calcaires percées par l’eau, formant de spectaculaires canyons, gouffres et cavernes. La difficulté d’accès à ses lieux et les caractéristiques climatiques de la région, ont permis le développement d’un imposant paysage forestier méditerranéen, formé de chênes verts, de chênes-lièges et de chênes à galle ; mais celui qui se démarque le plus est le sapin d’Andalousie, une espèce relique d’Europe centrale de la dernière période glaciaire qui a touché la péninsule. Plus concrètement, le troupeau se trouve dans la zone connue sous le nom de « Los llanos del republicano » (les plaines du républicain). Il s’agit d’une étroite dépression entre de hautes montagnes, d’environ 6 kilomètres de long et possédant une tradition d’élevage séculaire. Ici sont concentrés plusieurs troupeaux de moutons et de chèvres, tous provenant d’une concession publique pour l'exploitation ovine. Les pâturages y sont exceptionnels et les animaux ont un espace plus large et plus convivial pour vivre au milieu des montagnes et profiter d’eau et de pâturages abondants. Dans les environs de nos montagnes, il n’y a pas de constructions, à l'exception de maisons de petits villages blancs présentes dans la région, telles que Villaluenga del Rosario, Benaocaz et Grazalema, en plus de nos fermes ; l’agriculture n’existe que pour l'exploitation des ressources forestières, comme le liège des chênes-lièges et la cueillette de champignons sauvages ; et les écuries manquent même parfois d’électricité. De plus, les troupeaux contribuent à préserver les forêts, car ils éliminent le sous-bois abondant qui se produit chaque année à la saison des pluies, prévenant les incendies et favorisant la biodiversité de cette zone protégée. Lors de la saison la plus chaude, lorsque les pâturages sont pauvres, et lorsque les moutons ont besoin d'un complément nutritionnel supplémentaire, nous leur fournissons une alimentation écologique. À cet endroit se trouve la « Sima del Republicano », une cavité de plus de 1 100 mètres de profondeur faisant partie d'un complexe karstique entrelacé. Celle-ci est une attraction phare pour les amateurs de spéléologie. Cet environnement unique a permis à nos moutons d'acquérir des caractéristiques particulières leur permettant de s'adapter à notre environnement, où les hivers sont froids et les printemps sont humides et pluvieux, et à un habitat montagneux aux hauts pics et au relief rocheux. Notre écurie est tenue par les éleveurs de la région depuis plus de 2 siècles. Nous n'avons pas d'électricité là-bas, nous devons donc continuer notre travail le soir avec des lampes frontales. On peut lire dans la bergerie le passage du temps et les traces que nos ancêtres nous ont laissées ; les brebis s’y rendent avant d’être traites, car le reste de la journée elles vivent en liberté. Villaluenga del Rosario, mon village, est porteur d’une longue tradition fromagère. Nous nous trouvons à cheval entre la provinces de Cadix et celle de Malaga, sur le flanc d'une des nombreuses montagnes de la région. Grâce à la vallée qui traverse notre commune, l’activité d'élevage n’a pas perdu en tradition depuis des siècles. Aujourd’hui, avec seulement 190 habitants qui peuplent nos rues, il n’existe que 6 fromageries qui travaillent à la fois la brebis mérinos et la chèvre Payoya. Cette activité génère de la richesse et offre aux nouvelles générations l’opportunité de vivre et de gagner leur vie au sein du village. Les fromages de la ville sont internationalement reconnus et nous organisons désormais une foire dédiée exclusivement à leur connaissance, promotion et diffusion : la foire aux fromages d’Andalousie. Celle-ci a attiré plus de 30 000 visiteurs lors de sa dernière édition. Nous avons pour tradition que lors de la célébration de la « Romería » (15 juin), fête champêtre en l'honneur de la Divine Bergère, au cours de laquelle la chaleur se fait le plus ressentir et les brebis commencent à produire moins de lait, de terminer les traites de l’après-midi afin que celles-ci ne se réalisent plus que le matin. Travailler de manière écologique est pour nous essentiel, et ce, d’autant plus que nous vivons dans un parc naturel. Notre bétail est élevé dans l'une des zones naturelles les plus emblématiques de la péninsule ibérique. Notre savoir-faire est le même depuis des générations. Bien que nous n’ayons été certifiés écologiques qu’en 2006, nos méthodes de production sont les mêmes depuis toujours. Les moutons se nourrissent d'herbe de haute montagne ; l'eau qu’ils boivent provient de sources naturelles réparties dans toute la plaine ; nous ne surexploitons pas les terres cultivées pour l'alimentation animale, car la quantité que nous utilisons est minime, et elles sont également issues de l'agriculture écologique ; nos animaux sont exempts de médicaments synthétisés chimiquement, car notre mission est qu'ils vivent en bonne santé afin de prévenir les maladies. Les moutons ont donné du travail à notre famille depuis aussi longtemps que je me souvienne. Aujourd'hui mon frère et moi nous chargeons de gérer tout ce qui concerne leurs soins et la fabrication du fromage. Cependant, l'opportunité que CrowdFarming nous offre, celle de donner de la stabilité à notre entreprise et d'améliorer nos profits, nous permettra d'augmenter l'équipe de travail de deux personnes, qui s'occuperont des tâches sur le terrain d'une part, et de la fromagerie d'autre part. Ils nous aideront pendant les périodes où il y a le plus de travail grâce à des contrats saisonniers en règle avec la convention collective. Il s’agit pour nous d’une grande étape !
Information technique
Adresse
Quesería Oliva, Villaluenga del Rosario, ES
Altitude
858m
Équipe
1 femme et 1 homme
Taille du troupeau
250
Techniques de culture
Agriculture écologique
Foire aux questions (FAQ)
Quel est l'impact de mon achat ?
Comment ma commande voyage-t-elle ?
Quelle garantie d'achat ai-je ?
Quels sont les avantages d’acheter directement à l’agriculteur ?
vs: 0.40.0_20220811_172534