Légumes méditerranéens mixtes BIO de Passo Ladro

4,00 kg/caisse

Légumes méditerranéens mixtes BIO de Passo Ladro

4,00 kg/caisse

Achetez directement au producteur. Sans intermédiaires.
Récolte limitée et saisonnière.
Ce Farmer ne réalise pas d'envoi (pour le moment) vers le pays :  Etats Unis
Caractéristiques
Contenu de la caisse: 1 caisse contient 4kg de légumes méditerranéens mixtes BIO
Variété: Aubergine Tasca, Courgette Diamante, trio de poivrons
Aubergine "Tasca" : fruits ovales à la peau noire brillante et de taille moyenne, la pulpe blanche est spongieuse et compacte, avec un goût amer et piquant, et des graines jaunes aplaties; elles ne peuvent pas être consommées crues, vous pouvez donc les préparer grillées ou farcies et cuites au four
Courgette "Diamante" : les fruits sont cylindriques, de taille moyenne, avec une chair ferme, une fine peau verte et peu de graines, elle a une saveur plus douce et plus délicate; elle peut être consommée crue pour un apéritif très frais ou sur des pâtes avec des oignons sautés, peut être préparée grillée ou farcie et cuite au four
Trio de poivrons : fruit de forme et de couleur très variées : allongé, conique, globulaire, à surface lisse ou côtelée, rouge, jaune et vert; il peut être consommé cru, grillé ou farci et cuit au four
Agriculture Biologique certifiée par le label européen de l'Agriculture Biologique depuis 2019
Culture en conversion vers la Culture Biodynamique depuis 2021
Récoltés à la demande, expédiés sans cire, ni traitement de conservation de la peau dans une caisse en carton sans plastique
La caisse contient des produits supplémentaires, au cas où certains fruits auraient été endommagés
Mode de conservation: en les conservant dans un endroit frais et aéré, les fruits peuvent tenir 7 jours (si vous voulez les garder plus longtemps, vous pouvez les conserver au réfrigérateur)
seal icon
Défenseur de l'environnement
seal icon
En conversion Biodynamique
seal icon
Agriculteur 360°
seal icon
Sans plastique
seal icon
BIO
seal icon
Jeune agriculteur
seal icon
Exploitation familiale
seal icon
Accepte les visites
Antonietta Pappalardo
Je suis Antonietta Pappalardo et je suis l'agronome de Passo Ladro. Avant de me lancer dans ce projet, j'ai obtenu mon diplôme en agriculture à Catane et j'ai ensuite poursuivi mes études dans le secteur de la recherche. En parallèle, je souhaitais entreprendre des expériences professionnelles dans différents domaines. J'ai notamment travaillé dans un cabinet de conseil agricole où je m'occupais de la planification, des fonds européens, des dossiers d'entreprises, des notifications, pratiquement tous les « papiers » qui sont derrière le bio. J'ai décidé d'entreprendre le projet Passo Ladro en raison de la passion pour les champs, que je cultive depuis que je suis petite. Mon grand-père avait un hobby de la campagne et nous avions un petit lopin de terre où il cultivait du raisin et une cave où nous fabriquions de petites quantités de vin pour notre propre consommation. C'est grâce à lui que je me suis passionnée pour ce secteur, et c'est précisément cela qui m'a décidée à me lancer dans l'agriculture. Aujourd'hui, j'ai enfin réalisé mon rêve secret : je travaille dans les champs dans le but de mettre en valeur la belle terre sicilienne. J'agis pour un monde propre, éthique, qui part de la terre. Mon travail quotidien consiste à gérer la chaîne de production, de la production sur le terrain au contrôle de la caisse finie. Je définis quoi et combien produire et où planter les plants. Le matin, au moins une fois par semaine, je surveille le sol, vérifie les systèmes d'eau et les infestations d'insectes. Deux technologues m'aident à évaluer les traitements biologiques et les possibles attaques parasitaires. Quotidiennement j'effectue des contrôles qualité sur les produits frais et supervise la composition de nos cartons. Quand il y a besoin, j’aide les garçons qui cultivent les champs qui, sous mes directives, repiquent, nettoient le sol, structurent la plante selon le type de culture, sélectionnent et récoltent les produits et s'occupent des traitements et des fertilisations. Nous voulons connecter les gens avec l'environnement qui nous entoure et trouver un point de rencontre grâce à la production biologique que nous proposons. Notre intention est d'enseigner aux nouvelles générations la valeur de la terre et de redonner un avenir à notre île. Nous avons l'ambition de restaurer la justice sociale, de ramener les gens à une alimentation saine, et ainsi de prendre soin de notre planète
Passo Ladro
L'histoire de Passo Ladro est née en 2020, à Val di Noto. Entre Noto et Syracuse, se trouve le quartier de Passo Ladro (en dialecte « Passu Latru ») qui a donné son nom au projet. Le quartier porte ce nom depuis le 19ème siècle parce que les brigands ont ciblé ces terres, pillant tout ce qu'ils pouvaient trouver. Aujourd'hui, les brigands éthiques sont ceux qui s'y battent pour sauver ces mêmes terres, chargées d'histoire et de tradition, de l'abandon et de la pollution, en donnant vie à des produits 100% bio, sains et authentiques. Dans nos champs il y a des plantes spontanées de câpres, asperges, plantes aromatiques comme la sauge, le thym et le romarin. Nous commençons à valoriser la prêle sous forme de décoction qui sert aux soins naturels. Il y a des arbres centenaires tels que le chêne et un petit sous-bois ainsi que des arbres fruitiers des arbres fruitiers qui donnent des grenades, des pêches, des cerises, des pommes, des poires, des abricots, des prunes, des baies. Le Manghisi, une rivière qui traverse la province de Syracuse et se jette dans la mer Ionienne, divise en deux nos cultures, dont le Cava Iblea, célèbre dans la région. Dans les années 30, Mascagni, directeur de l'œuvre de Verga Cavalleria Rusticana, se promenait le long de notre rivière. Toute la zone était entourée de verdure, avec une ancienne ferme qui se dressait au milieu du terrain, rénovée pour accueillir certains touristes qui souhaitaient entrer en contact avec la nature. Nous avons décidé d'entreprendre une nouvelle activité entrepreneuriale, bouleversant une série de facteurs négatifs : terres incultes, beaux paysages abandonnés, chômage. Partant d'une parcelle, nous avons impliqué d'autres agriculteurs, relancé ces espaces et multiplié la production de fruits et légumes : de la vente traditionnelle nous sommes également passés à la vente en ligne, beaucoup plus large. Ainsi, après plusieurs opérations de remise en état, nous avons mis au jour 27 hectares de terres qui avaient été abandonnés. Notre défi vise le respect total de l'environnement, le rapprochement de l'homme avec la nature et surtout nous voulons offrir un avenir aux jeunes locaux. Notre intention est d'enseigner aux nouvelles générations la valeur de l'agriculture et de redonner un avenir aux belles terres siciliennes. Nous défendons les agriculteurs contre les multinationales qui essaient de retirer leurs produits à des prix bas qui ne reflètent pas l'effort et le soin apportés à leur travail. De plus en plus souvent les nouvelles générations, en effet, rejettent le travail des champs, en raison du peu de considération que l'on porte à ce métier. Nous voulons faire comprendre à quel point il est important de prendre soin de la terre et d'accorder une juste compensation à tous les agriculteurs qui s'engagent à maintenir vivante la tradition de l’agriculture : pour cette raison, nous aimons définir Passo Ladro comme un projet social. Nous voulons donner un rêve toujours moderne : celui de la valeur de la terre, un art ancien des agriculteurs, qui, de leurs mains habiles, s'imprègnent de la terre, la fertilisent, la binent, en prennent soin, caressent ce qui est sur le point de s'épanouir puis le ramasser. Un style de travail, mais aussi de vie, avec des temps dictés exclusivement par la nature. La zone dans laquelle nous sommes situés est heureusement très riche en eau souterraine : nous avons plusieurs sources souterraines d'où nous pouvons puiser l'eau nécessaire et qui a un bon degré de pureté. Nous améliorons cette fonctionnalité grâce à deux filtres : un avec du quartzite, quartzite et du sable qui bloque le passage du limon, et un autre filtre à disque automatique qui élimine les impuretés restantes. Nous avons récemment investi dans un système d'irrigation qui permet de gérer le dosage de l'eau, en limitant le gaspillage. Le système est également entièrement automatisé pour s'assurer que les hommes qui travaillent sur le terrain n'ont pas à activer manuellement chaque secteur. Le système d'irrigation est strictement au goutte à goutte. De plus, nous installerons prochainement une station météo et des capteurs de conduction électrique et d'humidité du sol dans le but de démarrer la fertilisation et l'irrigation uniquement lorsque cela est vraiment nécessaire. Chaque plante reçoit en moyenne 0,33 ml d'eau par jour, soit 650 gouttes sortent de notre ligne de goute à goute. Certains jours, la tomate est laissée à sécher pour favoriser une pulpe dense et savoureuse. La méthode de culture est entièrement biologique. L'une des pierres angulaires de notre culture est l'attention à la fertilité du sol. Ceci est maintenu par divers traitements et fertilisations. Pour les fertilisations, nous utilisons du fumier et des engrais organiques comme compost. Nous produisons nous-mêmes le compost dans un petit bac à compost, que nous aimerions agrandir dans les années à venir. Depuis quelques mois nous insérons des ruches de bourdons dans notre jardin qui servent à augmenter la pollinisation des fleurs qui donneront ensuite naissance aux fruits. Pour lutter contre les insectes nuisibles, nous utilisons des décoctions à base d'ail et d'ortie que nous produisons. De plus, nous effectuons périodiquement des lancements d'insectes utiles tels que les coccinelles, déjà existants dans l'écosystème, qui ont la capacité de contenir et de contrôler l'action des insectes parasites dans les cultures de manière tout à fait naturelle. Nous sommes également très attentifs à la rotation des cultures, qui consiste à faire succéder à une espèce ou variété spécifique une espèce différente, appartenant de préférence à une famille botanique différente, de manière à ne pas trop appauvrir le sol en éléments naturels. Nous sommes très jeunes, mais nous avançons avec beaucoup de force et de volonté vers une agriculture de plus en plus éthique et durable. Passo Ladro est officiellement né en 2020 et comprend une équipe de 14 personnes : 6 s'occupent de la culture des champs, 4 de la transformation de la récolte en laboratoire et 4 de la gestion administrative et marketing dont mon fils. Nos employés reçoivent des salaires légèrement plus élevés que la convention collective, car nous essayons de protéger les agriculteurs avec un juste prix pour leur travail. Nous réservons également le gîte et le couvert à nos employés à notre siège opérationnel. Nous travaillons beaucoup sur le team building, afin de créer de la cohésion et de l'inclusion entre tous les membres de l'entreprise, en organisant périodiquement des événements internes. Notre entreprise est établie dans le but d'intégrer de plus en plus ceux qui adhèrent au projet : notre mission est d'inclure et de diffuser notre vision éthique et durable dans le monde de l'alimentation. Les employés de l'entreprise sont encouragés à atteindre et à dépasser leurs objectifs avec l'incitation à en faire des actionnaires de l'entreprise avec des participations minoritaires. Notre production comprend à la fois des légumes frais et une large gamme de produits transformés, que nous fabriquons dans nos laboratoires situés au sein de la ferme. En effet, grâce à la construction d'une cuisine à la fine pointe de la technologie et à l'inclusion de deux chefs au sein de notre équipe, nous fabriquons à la main une gamme exclusive de produits avec l’excédent de la récolte de nos champs. De cette façon, nous sommes en mesure d'offrir un produit d'excellence, sans gaspiller de ressources. Nous maîtrisons totalement la chaîne de production, nous prenons soin de nos produits depuis la graine, pendant la croissance, jusqu'à leur transformation en conserves dans notre laboratoire. Les mains expertes des agriculteurs récoltent les fruits et légumes en respectant la nature et les cycles de vie biologiques. Une équipe composée d'une agronome et de deux technologues effectue le contrôle qualité des produits que nous envoyons. En tant qu'entreprise biologique, nous ne vendons que des fruits ou légumes en fonction de leur saisonnalité. Quant aux sous-produits de notre entreprise, une partie des déchets est enterrée surtout quand il s'agit de légumineuses car, étant fixatrices d'azote, elles nous permettent d'avoir des nutriments dans le sol utiles pour les cultures ultérieures.
Information technique
Adresse
Passo Ladro, Siracusa, IT
Altitude
800m
Équipe
7 femmes et 7 hommes
Superficie
30 ha
Techniques de culture
Agriculture Biologique
Irrigation
Irrigation au goutte à goutte
Foire aux questions (FAQ)
Quel est l'impact de mon achat ?
Comment ma commande voyage-t-elle ?
Quelle garantie d'achat ai-je ?
Quels sont les avantages d’acheter directement à l’agriculteur ?
vs: 0.29.3_20220630_150854