Spécialités de châtaignes BIO Demeter de Verger Bio de Quinsac

1,35 kg/caisse

Spécialités de châtaignes BIO Demeter de Verger Bio de Quinsac

1,35 kg/caisse

Achetez directement au producteur. Sans intermédiaires.
Récolte limitée et saisonnière.
Ce Farmer ne réalise pas d'envoi (pour le moment) vers le pays :  Etats Unis
Caractéristiques
Contenu de la caisse: 1 caisse contient 1.35kg de spécialités de châtaignes BIO Demeter
Variété: Bouche de Betizac
1 x châtaignes cuites (500 g, bocal en verre) : saveur douce et texture farineuse ; peuvent se déguster dans des plats sucrés ou salés, chaud en accompagnement d’une viande ou avec des légumes, ou froid en salade ; DDM d’au moins 2 ans, conserver le bocal au sec dans un placard
1 x farine de châtaignes (250 g, sachet papier 100% biodégradable) : idéale pour réaliser vos desserts sucrés sans gluten ; DDM de deux ans, attention les mites alimentaires en raffolent donc à conserver au frigo ou dans un récipient hermétique
3 x crème de marrons (200 g par unité, bocal en verre) : se mélange parfaitement avec un laitage ou se déguste sur une tartine ; saveur douce et sucrée ; texture épaisse et onctueuse ; DDM d’au moins environ 3 ans à conserver au sec ; après ouverture, elle se conserve 2 à 3 semaines au réfrigérateur
Agriculture Biologique certifiée par le label européen de l'Agriculture Biologique depuis 2004
Culture Biodynamique certifiée par le sceau Demeter depuis 2012
seal icon
Défenseur de l'environnement
seal icon
Agriculteur expérimenté
seal icon
Biodynamique
seal icon
Agriculteur 360°
seal icon
Sans plastique
seal icon
BIO
seal icon
Petite exploitation
seal icon
Exploitation familiale
seal icon
Accepte les visites
seal icon
Analyses supplémentaires
Murielle Ferand
Mon mari Hervé et moi travaillons au côté de nos arbres pour qu’ils nous apportent le meilleur de leurs fruits. Je ne suis pas issue du milieu agricole mais dès mon plus jeune âge j’ai su que je voulais travailler en pleine nature. C’est grâce à mon mariage que j’ai pu concrétiser mon désir. Nous nous sommes convertis à l’Agriculture Biologique quand j’ai rejoint l’exploitation familiale et suite au gel massif de 2012 nous nous sommes formés aux méthodes de l’agriculture biodynamique. Nous avons cherché à aider nos arbres à se défendre seuls. C’est en développant un sol sain et riche en micro éléments qu’ils peuvent réussir à lutter contre les agressions extérieures. Aujourd’hui notre rôle est de redonner à la terre sa vitalité afin de vous offrir des fruits de qualité et de travailler le plus possible en respectant les rythmes naturels des saisons et l’observation de l’ensemble du vivant. Hervé s’occupe de la production : pendant la période de fructification des fruits, chaque semaine il fait un comptage dans les vergers des ravageurs qu’il peut rencontrer et il décide de traiter ou de laisser agir les auxiliaires. Il s’occupe aussi de greffer et de tailler les fruitiers et bien sûr de tondre. C’est aussi un fin bricoleur qui a toujours une nouvelle idée pour essayer de nous faire gagner du temps. Je suis plutôt sur la partie transformation et livraison. J’ai commencé ma carrière professionnelle comme salariée chez un négociant de céréales. Je suis restée 10 ans enfermée dans des locaux, mon travail me plaisait mais le grand air me manquait c’est pour cela que j’ai rejoint mon mari. Je ne connaissais rien en arboriculture mais auprès de passionnés, on apprend vite. Au début, j’ai développé la vente directe de fruits sur la ferme. Pour les fêtes, pour faire plaisir à mes clients je leur offrais des petits pots de confiture faits avec les fruits déclassés. Puis certains ont voulu m’en acheter donc j’ai commencé à en commercialiser et c’est comme ça que l’aventure a commencé ! Aujourd’hui je cuisine toujours mes préparations dans mon chaudron en cuivre car je trouve que ça leur donne un goût incomparable. Je tourne patiemment toute la matinée pour bien faire cuire ma crème de marrons, une cuisson lente et longue, c’est pour moi la recette parfaite. Il faut savoir prendre son temps. J’aime ce métier car il est vivant et changeant et j’ai réussi à nouer un contact étroit avec mes arbres. Nous avons décidé de rejoindre CrowdFarming pour faire découvrir la châtaigne qu’on ne trouve pas partout, c’est un fruit ancien mais peu consommé pourtant il est très riche en énergie et sans gluten. L’adoption de nos arbres vous permet de suivre leurs croissances et de créer un rapport de confiance avec nous.
Le Verger Bio de Quinsac
Notre ferme se situe en Limousin entre Brive et Limoges en plein milieu d’une région d’élevage, nous sommes entourés de prés et de bois. Nous vivons dans un des département les moins peuplé de France qui est essentiellement agricole. Nous avons peu d’industrie, nous embauchons environ 12 saisonniers pour les périodes de cueillettes et 4 pour la taille. Notre climat est idéal pour la culture fruitière, en été les journées sont chaudes mais les nuits restent fraîches. Notre verger porte le nom du lieu dit où nous habitons : “Quinsac” nous n’avons pas été très original mais cela permet de nous localiser plus facilement! Le domaine appartient depuis très longtemps à la famille de mon mari (notre maison date de 1766), avant c’était une exploitation traditionnelle du Limousin en polyculture élévage. Les arrières grands-parents d’Hervé élevaient des moutons et faisaient pousser des céréales pour les nourrir. C’est mon beau père Bruno qui a décidé de produire des fruitiers, il a planté les premiers arbres en 1979. Il a réalisé un verger de poiriers, de pommiers et de châtaigniers. Nous avons encore aujourd’hui la plupart de ces arbres. Nos vergers se plaisent sur ce sol acide et cette faible altitude qui donne de la vigueur aux arbres et aux fruits un goût de terroir. Nos parcelles sont toutes autour de l’exploitation à moins de 2km. Nous avons un étang colinéaire (qui récupère l’eau de pluie) qui nous permet d’arroser nos arbres par micro aspersion en cas de forte sécheresse. Nous pratiquons une arboriculture traditionnelle. Nous laissons nos vergers enherbés pour favoriser le développement des auxiliaires. Des nids sont installés dans nos vergers pour favoriser l’implantation des mésanges et des chauves-souris. La mésange est un redoutable prédateur contre les insectes (chenilles, pucerons, araignées, carpocapses….), en période de couvaison, elle mange jusqu’à 500 insectes par jour ! Nous avons un logiciel qui permet de modéliser les vols de papillons carpocapses (principal ravageur des châtaigniers) qui pondent leurs œufs dans les châtaignes détériorant ainsi nettement la qualité du fruit si aucun traitement naturel n’est appliqué. L’outil informatique est connecté à une station météo qui mesure l'hygrométrie et la température. Grâce aux statistiques, on sait avec quelles conditions météorologiques le papillon se développe et ainsi on peut savoir quand il va être présent. Nous traitons les arbres contre les insectes ravageurs avec des huiles essentielles répulsives et en implantant des prédateurs naturels. Tout notre verger est certifié DEMETER, en biodynamie on s’appuie également sur la préparation et l’utilisation de préparations à base de matières naturelles (ortie, pissenlit, prêle….) et nous suivons le calendrier biodynamique. Nous appliquons sur nos sol de la bouse de corne au printemps et à l’automne pour renforcer la vie du sol. uste après la floraison, nous pulvérisons de la silice sur les arbres pour améliorer la photosynthèse. Nous ne produisons pas d’énergie renouvelable, par contre nous avons le plus gros tas de compost de la commune. En effet nous ramassons les châtaignes quand elles tombent au sol mais elles sont encore dans leurs bogues. Nous avons une machine qui les secouent pour faire tomber les fruits. Toutes les bogues s’entassent donc en un talus assez volumineux. Il lui sera ajouté tous les déchets de pressage des autres fruits. Après deux ans et quelques ajouts de préparations biodynamiques, nous épendons le compost sur nos parcelles pour nourrir nos arbres. Rien ne se perd ! Thomas et Franck nous accompagnent dans cette aventure en tant que salariés. Thomas s’occupe essentiellement de la partie pommier tandis que Franck gère le verger de châtaigniers. Nous sommes une petite exploitation, du coup, nous arrivons à écouler toute notre production. Les pommes et poires sont vendues en direct ou transformées en jus. Les châtaignes fraîches sont vendues à des grossistes chaque jour en période de récolte et nous ne transformons que ce que nous pouvons vendre par nous même.
Information technique
Adresse
Le Verger Bio de Quinsac, Saint Yrieix la Perche, FR
Altitude
380m
Équipe
2 hommes et 1 femme
Superficie
33 ha
Techniques de culture
Agriculture Biologique et Biodynamique.
Irrigation
Micro aspersion
Foire aux questions (FAQ)
Quel est l'impact de mon achat ?
Comment ma commande voyage-t-elle ?
Quelle garantie d'achat ai-je ?
Quels sont les avantages d’acheter directement à l’agriculteur ?
version: 0.72.2_20221129_165226