Amandes BIO issues de l'agriculture régénérative

2,00 kg/caisse

Amandes BIO issues de l'agriculture régénérative

2,00 kg/caisse

Achetez directement au producteur. Sans intermédiaires.
Récolte limitée et saisonnière.
Ce Farmer ne réalise pas d'envoi (pour le moment) vers le pays :  Etats Unis
Caractéristiques
Contenu de la caisse: 1 caisse contient 2kg de amandes régénératrices Bio
Variété: Guara, avijor et antoñeta
Guara : une amande plus arrondie et de couleur brun clair, très sucrée
Avijor : grain uniforme de forme allongée, couleur ambre clair et goût sucré agréable
Antoñeta : grain uniforme arrondi, couleur claire et goût sucré intense
Vous recevrez un mélange des trois variétés décrites
Agriculture Biologique certifiée par le label européen de l'Agriculture Biologique depuis 2009 et en agriculture biologique régénérative depuis 2015
Vous pouvez les consommer dès que vous ouvrez le sachet, crues, en guise d'en-cas, mais vous pouvez aussi les griller ou les frire, les ajouter à votre yaourt, ou préparer de délicieux desserts comme des beignets aux amandes et à la cannelle, qui se révéleront délicieux
Vous les recevrez dans des sacs en tissu que vous pourrez laver et réutiliser pour ranger ce dont vous avez besoin
Conservez-les toujours dans un endroit frais et sec, à l'abri de la lumière directe du soleil ; idéalement dans un bocal en verre avec une fermeture hermétique ; elles se conservent ainsi jusqu'à 12 mois
Date de récolte: Septembre - Octobre 2022
seal icon
Défenseur de l'environnement
seal icon
Zone dépeuplée
seal icon
Récolte analysée
seal icon
Sans plastique
seal icon
BIO
seal icon
Énergie renouvelable
seal icon
Jeune agriculteur
seal icon
Exploitation familiale
seal icon
Accepte les visites
seal icon
Analyses supplémentaires
Alfonso Chico de Guzmán
Je m'appelle Alfonso Chico de Guzman et je représente la 5e génération d'agriculteurs de La Junquera, un domaine de 1 100 hectares à Murcie, qui appartient à ma famille depuis 200 ans. Lorsque j'ai terminé mes études en administration des affaires aux États-Unis et que je suis retourné en Espagne, mon père m'a fait remarquer les quantités de terres fertiles perdues dans l'exploitation agricole familiale. Mais à cette époque, personne ne savait vraiment quoi faire car tout le monde était dans l'agriculture conventionnelle. Malgré tout, j'étais convaincu qu'il y avait une solution et que la terre qui avait été autrefois endommagée pouvait à nouveau donner plus que des pierres moyennant peu de moyens mais beaucoup d'efforts. J'ai donc décidé de me lancer et d'explorer le monde de l'agriculture régénérative à la recherche d'une solution pour la récupérer. Dans un premier temps, nous avons cultivé des céréales jusqu'à ce que nous nous rendions compte que la monoculture ne donnait pas les résultats escomptés. Nous avons donc décidé de diversifier les cultures. Cependant, toutes les cultures ne peuvent pas survivre dans les conditions climatiques de La Junquera, où il pleut parfois tellement que des millions de litres de pluie s'écoulent dans une ravine mais ne sont pas retenus dans le sol. Par conséquent, notre quotidien est basé sur l'amélioration du sol et de la biodiversité présente sur cette exploitation. Nous creusons les tranchées d'infiltration, appliquons notre propre compost au sol, et créons des étangs qui ont énormément contribué à la biodiversité, attirant même des loutres sur nos terres. Mais j'ai également entrepris de régénérer le village de La Junquera, qui était abandonné depuis 50 ans. Petit à petit, les gens ont appris à connaître notre projet, et certains ont été tellement attirés par celui-ci qu'ils sont restés pour nous aider ou pour lancer le leur. Quant à moi, à part cette aventure de régénération de La Junquera, j'ai lancé le projet le plus important de ma vie : y fonder ma famille. Actuellement, toutes sortes de personnes passent par La Junquera, mais l'une des raisons pour lesquelles j'aimerais présenter mon projet à tous les CrowdFarmers, c'est pour que nous puissions apprendre à nous connaître et leur faire découvrir l'agriculture régénérative, pour qu'ils puissent en apprendre davantage et apprécier le goût des amandes que nous cultivons ainsi.
La Junquera
Avez-vous déjà eu l'impression que vous pouviez changer quelque chose ? C'est ce que j'ai ressenti lorsque mon père parlait de la perte de terres fertiles dans la ferme familiale et du fait qu'il n'arrivait pas à trouver un moyen d'y remédier. Je sentais que je devais faire quelque chose pour récupérer les terres qui appartenaient à ma famille depuis 200 ans, date à laquelle mon arrière-arrière-grand-père les a achetées. Depuis lors, La Junquera est passée de génération en génération et on y a cultivé des céréales selon la méthode conventionnelle. Jusqu'à ce que ce mon tour arrive, la cinquième génération, et que je décide d'initier le changement vers l'agriculture régénérative, en cherchant une solution pour récupérer les terres qui avaient été si gravement endommagées. La propriété est nommée La Junquera en raison de la fontaine qui se trouve en dessous, la source de la rivière Quípar, qui s'appelait Fuentejunquera en raison des joncs qui se trouvent dans la région. Il s'agit de 1 100 hectares situés à Murcie, plus précisément dans l'Altiplano Murciano/Granadino, à 1 100 mètres d'altitude, entourés de chaînes de montagnes dont l'altitude varie entre 1 500 et 2 400 mètres. En complément de ceux de La Junquera, nous cultivons également des amandiers sur deux autres parcelles, situées à une trentaine de kilomètres, appelées La Vereda et Reverte. L'exploitation intensive et conventionnelle de céréales qui s'est produite dans la ferme au fil des ans a épuisé le sol. D'autre part, dans notre région, les précipitations sont rares tout au long de l'année, et lorsqu'il pleut, cela se produit de manière très intense, ce qui, nous le savons, est accentué par le changement climatique. Ces pluies emportent la terre arable, où les plantes trouvent les nutriments dont elles ont besoin. Ces facteurs ont été les principales causes de la faible fertilité du sol de La Junquera. La première étape a été de se détourner de l'agriculture conventionnelle et de se lancer dans l'agriculture biologique, ce que nous avons commencé en 2009. Mais nous avons réalisé que nos terres avaient besoin de beaucoup plus car elles étaient situées dans une zone semi-désertique. Nous avions besoin de plus de techniques pour éviter de polluer, mais aussi pour améliorer nos sols, récupérer l'eau de pluie pour alimenter nos cultures et augmenter la biodiversité, car année après année, nous avons constaté que ces facteurs s'aggravaient. C'est ainsi qu'en 2015, nous avons initié le passage à l'agriculture régénérative. Actuellement, en suivant cette philosophie de système agricole, nous n'utilisons que l'eau de pluie sur notre exploitation, et nous devons donc en tirer le meilleur parti. Pour ce faire, nous appliquons différentes techniques qui nous permettent de ne pas perdre l'eau qui atteint le sol, telles que l'augmentation de la quantité et de la qualité de la matière organique dans le sol. Nous avons également construit des tranchées en suivant le contour du terrain et des étangs pour stocker l'eau de pluie. Tout cela contribue non seulement à retenir l'eau sur notre exploitation, mais aussi à recharger les aquifères, à maintenir les nutriments dans le sol et donc à accroître la biodiversité. La diversification des cultures est une autre technique que nous utilisons pour augmenter la biodiversité dans l'exploitation agricole. Nous avons planté des amandiers, des pistachiers, des légumes, des pommiers, de la vigne et des plantes aromatiques. Mais nous n'avons pas seulement planté des cultures productives. Il y a aussi des bandes de végétation permanentes entre les allées d'arbres avec des légumineuses, de la végétation spontanée, des arbustes et des arbres indigènes non productifs replantés par nos soins. Tout cela, ainsi que la construction de canaux de drainage et d'étangs, nous permet d'augmenter la présence d'ennemis naturels dans notre ferme. La Junquera abrite également 25 vaches murciana levantina, une espèce en voie d'extinction (il ne reste que 35 individus dans le monde). Pour boucler le cycle, nous incorporons les coquilles molles des amandes dans le sol avec les déchets d'élagage broyés. Quant à la coquille dure, nous voulons développer un projet en 2023 qui vise à l'utiliser comme combustible dans la distillerie pour les plantes aromatiques et le chauffage de la ferme. Nous nourrissons également le sol avec le fumier des moutons qui paissent dans la ferme et que nous compostons nous-mêmes grâce au projet de vermicompost, également connu sous le nom d'humus de ver de terre, que nous développons actuellement. De plus, nous avons installé des panneaux solaires avec lesquels nous produisons la majorité de l'électricité consommée sur l'exploitation agricole. Grâce à tous les efforts que nous avons déployés au fil des ans, nous avons obtenu en 2020 l'un des prix BBVA décernés aux meilleurs producteurs durables. Mais nous ne nous limitons pas au projet agricole à la ferme, nous développons également des projets d'éducation, d'entrepreneuriat et de recherche autour de la durabilité, de la régénération et de la restauration des écosystèmes. À La Junquera, nous voulons aller un peu plus loin, et régénérer également le côté social. L'objectif est de redonner des opportunités aux populations des zones rurales par la régénération et la restauration des terres. Avant 1969, l'exploitation agricole renfermait un petit village d'environ 120 habitants. À compter de cette date, la commune a été complètement abandonnée jusqu'à ce que je décide de m'y installer il y a 10 ans. Lorsque je suis arrivé en 2012, il n'y avait que deux personnes qui y travaillaient. Petit à petit, et avec de nouveaux venus, nous avons réussi à former le village régénérateur : un groupe de 15 personnes qui vivent aujourd'hui à La Junquera et développent différents projets basés sur la régénération, comme par exemple une académie, une cave ou un camp de bénévolat environnemental pour reboiser des zones naturelles. Ma femme Yanniek et moi travaillons sur le projet agricole, avec 8 autres personnes qui nous accompagnent depuis 2 à 10 ans, et sont payées au-dessus du salaire habituel. Voir l'environnement de La Junquera changer jour après jour et peu à peu sur la base de l'effort et de la constance est la chose la plus gratifiante de mon travail. Je vois comment la ferme et le village ont changé et je suis enthousiaste à l'idée de constater ce que nous avons réalisé au fil des ans. Et c'est ce qui me donne chaque jour la force de continuer à travailler à la régénération des systèmes agroalimentaires ruraux. Pour toutes ces raisons, bien qu'il reste encore beaucoup à faire à La Junquera, je me sens fier de récupérer les terres que ma famille a transmises génération après génération, de les rendre productives de manière durable et bénéfique pour la terre, et aussi de régénérer la partie sociale de l'environnement, sans laquelle tout ce projet ne serait pas réalisable.
Information technique
Adresse
La Junquera, Cehegin, ES
Altitude
800 - 1.500 m
Équipe
3 femmes et 7 hommes
Superficie
300 ha
Techniques de culture
régénérateur et écologique
Foire aux questions (FAQ)
Quel est l'impact de mon achat ?
Comment ma commande voyage-t-elle ?
Quelle garantie d'achat ai-je ?
Quels sont les avantages d’acheter directement à l’agriculteur ?
version: 0.71.0_20221125_111753