Melons BIO de Famille Audema

4,70 kg/caisse

Melons BIO de Famille Audema

4,70 kg/caisse

Achetez directement au producteur. Sans intermédiaires.
Récolte limitée et saisonnière.
Ce Farmer ne réalise pas d'envoi (pour le moment) vers le pays :  Etats Unis
Caractéristiques
Contenu de la caisse: 1 caisse contient 4.7kg de melons BIO
Variété: Charentais
Ecorce de couleur vert clair, rond et brodé à la chair ferme orange, sucrée et juteuse
Agriculture Biologique certifiée par le label européen de l'Agriculture Biologique depuis 2002
Le melon se suffit à lui-même, à déguster en l’état, bien frais ou dans une salade
Afin de protéger la culture et d'assurer sa croissance, ce produit a été cultivé à l'aide de structures artificielles (culture pleine terre sous tunnels)
Cueillis la veille de l'expédition à leur point de maturité optimal et expédiés dans une caisse en carton
Un kilo représente environ 1 fruit (la caisse que vous recevrez contiendra entre 4 et 6 fruits, en fonction de leur taille)
Si vous les conservez au réfrigérateur, ils peuvent rester 10 jours en bon état
seal icon
Agriculteur expérimenté
seal icon
Agriculteur 360°
seal icon
BIO
seal icon
Énergie renouvelable
seal icon
Accepte les visites
Pierre-Olivier Audema
Je m’appelle Pierre-Olivier Audema et je suis fils de viticulteurs. J’ai toujours su que je serai agriculteur mais la vigne ne m’intéressait pas. Il m'a fallu quelques années pour trouver ma voie. Je me suis d’abord orienté vers l’arboriculture pour ensuite m’installer en maraîchage. Je ne me voyais pas en arboriculture ou viticulture, à passer les mois d’hiver à tailler, le travail me semblait trop répétitif. J’avais peur de m’ennuyer ; c'est pour sa diversité que le maraîchage m’a plu. Je ne regrette pas de m’être lancé dans cette aventure qu’il a fallu créer de A à Z même si j’ai dû y dédier beaucoup d’énergie et de temps. Je n’ai donc pas suivi la voie de mes parents. Aujourd’hui, je suis le seul de ma famille sur l’exploitation pour l’instant. Mais j’espère que mon fils passionné par l’activité pourra me rejoindre après son école. Je suis fier de l’exploitation qui compte maintenant plusieurs équipes. Entre le côté technique des cultures, l’administratif, le commercial, je suis bien entouré ce qui me permet de me reposer sur les connaissances de mes équipes. Toute l’année, je m’occupe de superviser les différents services et je continue à suivre les cultures de près car avec plus de 15 produits différents toute l’année, l’aspect technique reste crucial et très pointu. Deux chefs de cultures m’accompagnent toute l’année. Le terrain est ce qui me plaît le plus. Je dirai aujourd’hui que j’ai la chance de passer 70% de mon temps dehors à suivre mes cultures. Depuis 2012, nous sommes devenus producteurs actionnaires du groupement de producteurs Imago qui s’occupe essentiellement de la commercialisation, la comptabilité et la logistique de nos produits. Ensemble, nous sommes plus forts et cela me permet de libérer plus de temps pour mon métier premier qui est l’agriculture. Le groupement existe depuis 1992 et appartient à 100% à nous les producteurs actionnaires.
Famille Audema
L’exploitation s’appelle Famille Audema ; en effet, j’ai voulu associer mon nom à mon projet lors de sa création en 1998. J’ai commencé en achetant 20 ha et j’ai fait ensuite grandir l’exploitation au fur et à mesure des années. Elle compte aujourd’hui 120 ha à Vergèze et 40 ha à côté d'Argelès. Dans la région Occitanie, les deux parties de l’exploitation bénéficient d’un climat doux méditerranén. A Vergèze, un espace de plusieurs milliers d’hectares est enregistré au réseau Natura 2000 (ensemble de zones protégées visant à la préservation de la biodiversité), contribuant à préserver la diversité biologique des espèces et des habitats, abritant surtout de nombreuses espèces d’oiseaux. Les territoires autour de l’exploitation sont très agricoles même si la région reste touristique de part sa proximité à la côte méditerranéenne. Je me suis installé directement en BIO : j’étais, à l’époque vu comme un alien, mais je suis fier d’avoir réussi ce challenge surtout quand je vois maintenant les dégâts de l’agriculture conventionnelle de l’époque. En maraîchage, il est impossible de s’ennuyer entre les cultures du printemps-été et celles de l’automne-hiver. Au printemps et en été, les cultures principales sont les melons, les pastèques, les courgettes, les aubergines, les tomates, les pommes de terre nouvelles et les jeunes pousses. Ensuite, durant la période automnale et hivernale, nous passons sur les cultures d’épinards, de céleri, de fenouil, patates douces et brocolis. L’irrigation se fait au goutte à goutte pour n’apporter que la quantité nécessaire et la localiser au plus proche des plants. Je vérifie tous les jours les besoins des cultures pour irriguer en fonction. L’eau provient d’un canal qui alimente toute la région. Il s’agit d’un canal d’irrigation construit dans les années 1960 par Philippe Lamour (qui lui a donné son nom) amenant l’eau du Rhône vers le Gard et l’Hérault. Pour favoriser la biodiversité, l’exploitation compte de nombreuses haies. Nous pratiquons les rotations de cultures, nous cultivons sur chaque parcelle 2 ans de maraîchage et 2 ans de céréales. Cela fait notamment partie des méthodes préventives pour la lutte contre les ravageurs. Peu de produits sont autorisés en Agriculture Biologique pour éradiquer un ravageur ou une maladie installée. Si cela arrive, nous arrachons les racines contaminées pour éviter la propagation. Nous disposons d’un hangar de panneaux solaires ce qui nous permet de produire plus d'énergie que ce que nous consommons. Malheureusement, nous n’avons pas le dispositif pour utiliser directement l’énergie produite. Ce dispositif nous permet de financer la construction du hangar. L’exploitation emploie 90 personnes toute l’année et 120 en saison. C’est une grande équipe répartie entre la gestion du magasin, les bureaux, la station de conditionnement et les cultures. Nous employons des personnes en situation de handicap dans la station et recherchons aujourd’hui un partenariat avec un employeur pour pouvoir pérenniser ces emplois. Les restes de cultures non commercialisables sont données pour l’alimentation de cochons d’une exploitation voisine. Nous avons une zone de compost qui nous permet de produire 2000 tonnes de compost par an épandus dans le sol.
Information technique
Adresse
Famille Audema, Vergèze, FR
Altitude
30 m
Équipe
45 femmes et 45 hommes
Superficie
160 ha
Techniques de culture
Irrigation au goutte à goutte
Foire aux questions (FAQ)
Quel est l'impact de mon achat ?
Comment ma commande voyage-t-elle ?
Quelle garantie d'achat ai-je ?
Quels sont les avantages d’acheter directement à l’agriculteur ?
vs: 0.40.0_20220811_172534