Produits de petit épeautre de Haute Provence IGP BIO de Domaine l'Hermiton

3,00 kg/caisse

Produits de petit épeautre de Haute Provence IGP BIO de Domaine l'Hermiton

3,00 kg/caisse

Achetez directement au producteur. Sans intermédiaires.
Récolte limitée et saisonnière.
Ce Farmer ne réalise pas d'envoi (pour le moment) vers le pays :  Etats Unis
Caractéristiques
Contenu de la caisse: 1 caisse contient 3kg de produits de petit épeautre de Haute Provence IGP BIO
Variété: Petit Épeautre de Haute Provence IGP
2 x Petit Épeautre BIO de Haute Provence IGP décortiqué (1kg, sacs kraft)
1 x Farine de Petit Épeautre BIO de Haute Provence IGP (1 kg, sac kraft)
Agriculture Biologique certifiée par le label européen de l'Agriculture Biologique depuis 1996
Le petit épeautrel se consommen chauds avec d’autres légumes, de l’agneau, ou traditionnellement en soupe ; il peut aussi se manger froid en salade
La farine permet de mieux lever que celle au blé, elle vous permettra donc de faire du pain ou des pâtisseries avec un taux de gluten très faible
Ces produits se conservent au sec, à l’abri de la lumière et à température ambiante
La DLUO du Petit Épeautre décortiqué est de 6 mois après décorticage, soit une date d’utilisation optimum jusqu’à fin février de l’année suivant la réception
La DLUO de la farine de Petit Épeautre se conserve 9 mois après mouture, soit une date d’utilisation optimum jusqu’à mai de l’année suivant la réception
seal icon
Zone dépeuplée
seal icon
Sans plastique
seal icon
BIO
seal icon
Énergie renouvelable
seal icon
Jeune agriculteur
seal icon
Petite exploitation
seal icon
Exploitation familiale
seal icon
Accepte les visites
Charlélie Marce
Je m’appelle Charlélie Marce, je suis né à Die dans le Diois, j’ai grandi dans un milieu naturel et agricole, entre le collège Sport Nature dans le Vercors, les activités en montagne et l’exploitation familiale de mon père dans laquelle j’ai souvent donné un coup de main sur les cultures sans vraiment m’intéresser à une reprise de l’exploitation. Je me suis formé aux métiers de comptable et logisticien dans lesquels j’ai exercé quelques années un peu partout dans la région Rhône-Alpes tout en sachant qu’un jour, je créerais ma propre activité. J’ai aussi un peu voyagé pour découvrir d’autres lieux, j’ai vécu en Norvège pendant une année et découvert la très belle culture des “Nordmann” et l’importance d’une bonne logistique. Après quelques années, et beaucoup de réflexion, d’expériences, et l'envie de nouveaux projets, j’ai franchi le cap en revenant sur l’exploitation familiale pour travailler avec mon père et développer de nouvelles activités, afin d’être toujours plus proche de notre clientèle. Aujourd’hui, nous travaillons ensemble sur les mêmes cultures, nous construisons des projets communs et d’investissements futurs en lien avec ma reprise. Mon père, fort de 35 ans de saison et d’expérience dans la région, connaît bien les types de terrains que nous cultivons. C’est lui qui optimise les différentes cultures, les outils et les techniques à employer ainsi que l’évaluation des risques et des aléas météorologiques de chaque parcelle. De mon côté, je suis plus jeune, j’apprends énormément sur chaque conversation que nous avons sur les cultures, les réglages machine ou mécanique. De part mes métiers précédents, je suis plus à l’aise administrativement concernant les achats de fournitures, le packaging de nos produits, le développement web ou surtout l’envie de proposer des produits davantage transformés, ce qui annonce un beau challenge. CrowdFarming fait donc partie intégrante de nos nouveaux projets, mettre en lien l’histoire de notre entreprise et des produits de qualité avec des consommateurs intéressés et amoureux de produits dont ils connaissent la provenance.
Domaine l'Hermiton
Domaine l’Hermiton, c’est le nom que nous avons décidé de porter pour rendre hommage aux anciens noms des parcelles de cultures situés autour de l’exploitation. Notre ferme est située dans le Haut-Diois, une vallée montagneuse des Alpes Française, protégé et historique du département de la Drôme au croisement entre Valence, Grenoble et Gap. La vallée du Diois est une source de production très diversifiée. Nous cultivons de nombreux produits comme des variétés de blé anciens, du Petit Épeautre de Haute Provence IGP, du chanvre, du houblon brassicole pour nos brasseurs locaux, des noix et des cucurbitacées (Potimarron, Butternut, Muscade de Provence, Melon et Pastèque). D’autres productions existent dans la vallée comme l’élevage de brebis et d’agneau, de chèvres et de vaches. Mais aussi la lavande, l’ail, et les vignes qui donneront le fameux vin pétillant d’AOC “Clairette de Die”. La vallée est traversée par la rivière Drôme qui prend sa source dans nos montagnes, elle est bordée de nombreuses forêts et plateaux qui donneront lieu au bon pâturage du bétail, à la prolifération d’un écosystème sain ainsi qu’à de nombreux chemins de randonnées pour le plaisir des marcheurs et VTTistes. La vallée du Diois est assez sauvage et très agricole, elle est habitée par un peu plus de 10000 habitants pour 50 communes (dont la moitié habite Die, sous-préfecture de la Drôme), la densité de population moyenne est d’environ 9 personnes/km². Notre ferme est la 5e génération d’agriculteurs, Henri, mon père, s’est installé dans les années 80 sur l’exploitation et depuis 2020, je suis revenu dans la région pour m’y installer et poursuivre l’activité avec de nouvelles idées de culture et de nouveaux projets suite à différentes expériences et voyages. Nos cultures nécessitent un arrosage plus ou moins important selon le type de culture, nous pouvons compter sur l’eau de la Drôme pour nous aider à pomper et à asperger les cultures au moment de la journée qui permettent d’éviter trop de perte par évaporation, ni de stresser les plantes par un choc de température. De nouveaux investissements sont en cours sur la parcelle de houblon pour favoriser le goutte-à-goutte et ainsi réduire la pression des maladies cryptogamiques. L'agriculture biologique est un atout majeur dans notre région, nous portons le nom de Biovallée car la plupart sont convertis depuis de nombreuses années, ce qui favorise grandement un écosystème divers et varié, depuis la terre jusqu’aux insectes et la faune sauvage. Toutes nos parcelles sont certifiées en agriculture biologique depuis 25 ans, Henri et de nombreux agriculteurs étaient d’ailleurs les précurseurs à l’époque pour ce nouveau type de méthode de culture car il a fallu réapprendre certaines choses dont le désherbage manuel et mécanique, ou l’utilisation de produits naturels et non de pesticides afin de protéger les plantes des maladies ou des insectes ravageurs. Un nouveau projet de hangar photovoltaïque doit voir le jour dans les prochains mois et donnera un nouvel élan à l'activité afin de toujours mieux transformer les produits sur place et de préparer vos commandes. Seuls 2 personnes sont actives à 100% dans l’exploitation, Henri va progressivement s’arrêter dans les prochaines années même s’il restera toujours dans le coin pour donner un coup de main. De nombreux coup de main familiaux sont appréciés lors des périodes très actives. Au moment de la récolte, nous travaillons avec des cueilleurs qui habitent généralement dans la vallée, le plus souvent en horaire décalé pour éviter les chaleurs de fin d’été. Pour la préparation des commandes et des colis à destination des magasins d’alimentation biologique locaux, des grossistes et des particuliers, nous travaillons ensuite dans les hangars de stockage sur l’exploitation avec une équipe plus réduite, environ 4 personnes. Nous trions, préparons et conditionnons les produits pour les futures expéditions. Cela nous permet de garder l’énergie nécessaire pour nous occuper de préparer la prochaine saison et toute la partie gestion commerciale des commandes et des livraisons. Les produits envoyés sont récoltés à leur stade optimum de maturité afin d’allier une qualité gustative maximum et une meilleure conservation. Les restes de récoltes non-vendus ou comportant des défauts sont revalorisés de différentes manières: il peut servir à nourrir les quelques cochons que nous avons sur l’exploitation, certains produits comme les courges sont envoyés chez des transformateurs pour ainsi être broyés, transformés en soupe ou triés pour récupérer les semences qui nous serviront pour les prochaines saisons. Nous compostons l’intégralité de nos résidus de taille et d’élagage, nous récupérons du fumier de chèvre et de poules issus de l’agriculture biologique de nos voisins éleveurs afin de fertiliser nos terres. A cela s’ajoutent d’autres compostages de matière végétale comme la drêche de malt de nos brasseries locales et les restes d’élagage livrés par la Communauté de commune du Diois.
Information technique
Adresse
Domaine l'Hermiton, Montlaur-en-Diois, FR
Altitude
530m
Équipe
2 hommes
Superficie
80 ha
Techniques de culture
Agriculture Biologique
Irrigation
Aspersion
Foire aux questions (FAQ)
Quel est l'impact de mon achat ?
Comment ma commande voyage-t-elle ?
Quelle garantie d'achat ai-je ?
Quels sont les avantages d’acheter directement à l’agriculteur ?
vs: 0.29.3_20220630_150854