Produits de noisette de Cooperativa Agricola Rurale Isola di Borgonovo

1,04 kg/caisse

Produits de noisette de Cooperativa Agricola Rurale Isola di Borgonovo

1,04 kg/caisse

Achetez directement au producteur. Sans intermédiaires.
Récolte limitée et saisonnière.
Ce Farmer ne réalise pas d'envoi (pour le moment) vers le pays :  Etats Unis
Caractéristiques
Contenu de la caisse: 1 caisse contient 1.04kg de noisettes grillées et crèmes de noisettes
Variété: Misto Chiavari
2 x Crèmes de noisette « Chiavarina » (200 g, bocal en verre), 2 x Crèmes de noisette « Gold » (200 g, bocal en verre), 2 x Noisettes grillées (120 g, bocal en verre)
Les crèmes sont sucrées et l'on peut percevoir la saveur douce et beurrée de la noisette; l'huile confère une saveur unique et une texture visqueuse
Les crèmes peuvent être tartinées sur du pain pour le petit-déjeuner ou un petit encas pendant la journée
Les noisettes grillées ont une saveur douce-amère et conviennent à la préparation de sauces et de panures savoureuses pour les plats de mer et/ou de terre
Mode de conservation : en les conservant dans un endroit frais et aéré, les fruits peuvent tenir 10 semaines (si vous voulez les garder plus longtemps, vous pouvez les conserver au réfrigérateur)
seal icon
Défenseur de l'environnement
seal icon
Zone dépeuplée
seal icon
Sans pesticide
seal icon
Récolte analysée
seal icon
Sans plastique
seal icon
Petite exploitation
seal icon
Exploitation familiale
seal icon
Accepte les visites
seal icon
Analyses supplémentaires
Nadia Ginocchio
Je m’appelle Nadia Ginocchio et après avoir obtenu mon diplôme de comptable en 1988, j’ai travaillé pendant environ vingt ans dans le secteur maritime dans les bateaux de plaisance, mais en 2014, on m’a offert la possibilité de commencer une nouvelle expérience au sein de la Cooperativa Agricola Rurale Isola di Borgonovo, ce qui a révolutionné ma vie et m’a ramené à mes racines. À l’âge de 45 ans, j’ai pu réaliser mon rêve en exerçant un métier que, dès ma plus tendre enfance, mon grand-père et mon père m’ont appris à aimer et à respecter : celui d’agriculteur. Depuis toute petite, ma famille, à commencer par mon grand-père Luì, m’a appris le respect, mais aussi la satisfaction de récolter « le fruit », au sens propre du terme, le travail du paysan : un travail de 365 jours par an. Pour moi et ma sœur, il était normal le samedi et le dimanche de cueillir les noisettes, les raisins, les olives et les châtaignes en fonction de la saison, puis le soir de retrouver des amis sur la petite place du village pour jouer au ballon. Je ne l’ai jamais défini comme un vrai travail, c’était presque toujours un jour « spécial » où toute la famille et le plus souvent même quelques amis se réunissaient. Je me souviens encore de ma grand-mère Delia nous rejoignant à l'heure du déjeuner avec un plat de gâteau de riz ou de baciocca, cuit sous la braise. En 2006, la naissance de ma fille Asia a beaucoup contribué à mon déménagement définitif dans notre maison de campagne ; j’ai voulu qu’elle grandisse dans un environnement simple, proche de mon père afin qu’il puisse lui transmettre aussi l’amour pour notre terre, et je dois admettre que c’était le meilleur cadeau que je pouvais lui faire. Le défi que j’ai dû affronter a peut-être été celui que je me suis, au départ, posé moi-même : y parviendrai-je ? Vais-je vraiment aimer vivre comme ça ? ... je dirais que je ne l’ai pas encore regretté ! Mario, mon président m’a enseigné que le but social d’une coopérative est celui de la collaboration et de l’échange . En effet, la Coopérative s’est avérée être un élément essentiel pour de nombreux membres et nous avons immédiatement concentré nos énergies dans la valorisation et la récupération de notre territoire. Notre travail agricole varie selon les saisons : de janvier à avril, nous nous occupons principalement de la taille, de la fertilisation et du fauchage, ainsi que de la mise en bouteille de notre huile d’olive extra vierge. De fin août à septembre, nous récoltons les noisettes et à la fin septembre, la période de récolte des olives et la saison de broyage des olives commencent dans notre moulin à huile qui s’étend, selon la saison, jusqu’en janvier-février. Chacun de nous a un rôle bien défini même si souvent pour certaines tâches nous nous soutenons et nous nous aidons mutuellement : je m’occupe principalement des ventes, de la gestion comptable/financière des clients et des fournisseurs ainsi que de l’étiquetage des produits. Mario s’occupe des clients étrangers, de la gestion agricole, de la production, du fonctionnement du moulin et de son entretien. Tandis que les jeunes : Luigi, Dino, Gennaro, Simone, Dario et Riccardo s’occupent de l'entretien des cultures et de la récolte des olives.
Cooperativa Agricola Rurale Isola di Borgonovo
La Cooperativa Agricola Rurale Isola di Borgonovo a été créée le 27 juillet 2005. Il s’agissait au départ d’un moulin à huile qui traitait les olives pour produire de l’huile pour les membres. En septembre 2014, lors d'une saison huileuse désastreuse, un nouveau président a été élu : Dodici Mario ainsi qu’un nouveau conseil d’administration. Nous avons commencé immédiatement, peut-être même un peu imprudemment, avec notre première production d’huile d’olive extra vierge en achetant des olives de la province de Lérida en Espagne, car l’année avait été très mauvaise dans toute l’Italie. Nous avons acheté trois réservoirs usagés pour déposer l’huile produite et, toujours sans embouteilleur, et étiqueteuse nous avons mis en bouteille environ 5000 L d’huile manuellement. Nous nous sommes battus dès le début pour fournir des informations fiables au consommateur en indiquant la provenance des olives sur l’étiquette et cette démarche nous a peut-être récompensés en termes de ventes depuis le départ. L’un de nos plus grands objectifs est la protection et la valorisation du territoire rural ; nous avons promu et soutenu la récupération des oliveraies en état d’abandon. C’est dans cette optique qu’en 2015 nous avons commencé la restauration d’une oliveraie AOP d’environ 8000 mètres carrés sur les hauteurs de Lavagna abandonnée depuis environ 13 ans et qui, après cinq ans de travail et de fertilisation, est entrée en production en 2020. Cette restauration a été entièrement effectuée à partir de nos ressources et c’est précisément avec cette oliveraie que nous avons remporté deux années consécutives (2020 et 2021) le 1er prix de la meilleure oliveraie de la municipalité de Lavagna. À ce jour, la Coopérative gère trois oliveraies certifiées AOP. Il en va de même pour certains de nos membres qui, en plus de leurs propres oliveraies familiales, gèrent des oliveraies tierces, toutes certifiées pour la production de l’huile d’olive extra vierge AOP Riviera Ligure-Riviera di Levante extraite d’olives principalement issues du cultivar Lavagnina au goût fruité. L’un de nos membres a aussi commencé la procédure de conversion en huile biologique grâce également au soutien de la coopérative. Pour nous, tout ceci est une grande réussite et un point de départ pour faire connaître ce territoire quelque peu oublié, à certains égards hostile mais au charme incomparable, une façon de valoriser cette terre, sa culture agricole et l’authenticité de ses produits. Avec le temps, grâce également au Plan de Développement Rural, nous nous sommes équipés d’un tracteur et d’une citerne pour l’élimination des eaux de végétation, d’un embouteilleur, de 2 nouvelles grappes pour la mouture des olives (au total, nous en avons six), en plus des fûts normaux pour le stockage de l’huile, nous avons acheté 2 fûts à battant d’azote pour la conservation de l’huile AOP. En 2019, nous avons acheté le hangar (siège de notre moulin), fait des travaux de sécurisation des locaux, un nouveau point de vente et construit un local de lutte contre l’incendie à température contrôlée pour la conservation de l’huile, toujours au profit de la qualité de nos produits. Depuis 2015, la Coopérative est de plus en plus active sur le territoire, également pour la récupération des noiseraies : en collectant et en commercialisant les noisettes « Misto Chiavari », investissant ainsi sur le facteur d’incitation envers les propriétaires à la récupération de leurs noiseraies. Au printemps 2015, nous avons collaboré avec le département de mycologie de l’Université de Gênes pour planter 2 truffières pilotes dans nos noiseraies, en mycorisant les racines des noiseraies, et avons ensuite organisé un séminaire sur la restauration des noiseraies en favorisant également l’introduction de truffes. Le but de la Coopérative est social et nous en sommes fiers : une collaboration directe entre les membres mais aussi avec les industriels et les clients qui apprécient de plus en plus nos produits. La coopérative est actuellement composée de 320 membres. Nous n’avons pas de système d’irrigation, les plantes de noisettes ne bénéficient que de l’eau de pluie parce que le noisetier est un arbre autochtone et résistant. Les noisettes sont cultivées de manière naturelle, l’herbe est laissée directement sur le terrain pour permettre une fertilisation durable et le développement de la micro-faune autochtone. Nous n’utilisons pas de pesticides ni d’herbicides. Le noisetier est une espèce autochtone de notre région qui est résistante. La grande partie des tailles est utilisée comme bois de chauffage, la petite partie reste dans le champ pour alimenter le sol en matière organique. Nous sommes 8 salariés, tous avec le même contrat agricole à l’heure. Nous n’avons pas de travailleurs handicapés, mais nous avons participé ces dernières années à un projet social de six mois de Terra Madre pour l’ intégration de jeunes étrangers et italiens présentant divers problèmes.
Information technique
Adresse
Cooperativa Agricola Rurale Isola di Borgonovo, Mezzanego, IT
Altitude
120 m
Équipe
1 femme et 7 hommes
Superficie
7.7 ha
Techniques de culture
conventionnel
Foire aux questions (FAQ)
Quel est l'impact de mon achat ?
Comment ma commande voyage-t-elle ?
Quelle garantie d'achat ai-je ?
Quels sont les avantages d’acheter directement à l’agriculteur ?
vs: 0.31.1_20220706_174820