Tomates de Masía el Carmen

2,50 kg/caisse

Tomates de Masía el Carmen
Achetez directement au producteur. Sans intermédiaires.
Récolte limitée et saisonnière.
Ce Farmer ne réalise pas d'envoi (pour le moment) vers le pays :  Etats Unis
Sélectionnez la taille de votre caisse
2.5 kg
2.5 kg
5 kg
Caractéristiques
Contenu de la caisse: 1 caisse contient 2.5kg de tomates de plein champ
Variété: Marmalindo
Tomates rouges, texture charnue, très juteuses, peau fine et peu de graines
Culture sans pesticides ni herbicides, respectant à la fois la faune et la flore de l'exploitation
Cultivées sur des sols qui n'ont reçu aucun type de traitement herbicide depuis 2010
Récoltées à la demande, expédiées sans cire, ni traitement de conservation de la peau dans une caisse en carton sans plastique
Un kilo représente environ entre 3 et 5 fruits (dans la caisse que vous recevrez, en fonction de leur taille, il y aura environ 20 fruits)
Mode de conservation : en les conservant dans un endroit frais et aéré, les fruits peuvent tenir 2 semaines (si vous voulez les garder plus longtemps, vous pouvez les conserver au réfrigérateur, bien que cela puisse modifier leur goût)
C'est un fruit climactérique, il est récolté lorsqu'il atteint sa maturité physiologique mais il continue à évoluer après la récolte jusqu'au moment de sa consommation
Important : les fruits arrivent généralement durs, il faut donc les conserver à température ambiante jusqu'à ce qu'ils soient prêts à être consommés. Si vous recevez un fruit prêt à être consommé, vous pouvez le mettre au réfrigérateur ou le manger immédiatement
seal icon
Défenseur de l'environnement
seal icon
Sans pesticide
seal icon
Sans plastique
seal icon
Énergie renouvelable
seal icon
Jeune agriculteur
seal icon
Exploitation familiale
seal icon
Accepte les visites
Gonzalo Úrculo
À l'âge de 24 ans, un choix s’est présenté à moi et j’ai été embarqué vers ce nouveau défi sans me retourner. Le terrain de mes grands-parents avait besoin de quelqu'un pour s'y consacrer corps et âme car il se dégradait d’année en année. J'ai quitté mon travail de logisticien, qui a toujours été ma passion, pour les bottes de campagne et un vieux tracteur Barreiros. J'avoue que je ne m'étais jamais imaginé en tant qu'agriculteur mais au bout de quelques mois, je suis devenu complètement accro. Je crois que l'agriculture a cette capacité qu'aucun autre métier n'a: elle vous permet d'apprendre les bases très rapidement pour que vous soyez utile, mais elle ne vous permettra jamais de la maîtriser. Avec mon frère Gabriel, nous avons commencé à cultiver les champs en même temps que nous avons créé un site Internet pour vendre nos récoltes directement. La première saison, nous avons eu très peu de commandes et la majeure partie de notre récolte a dû être vendue à des intermédiaires en dessous de notre prix de revient. Année après année et grâce au bouche à oreille de nos présidents, c'est ainsi que nous appelons nos clients, la vente directe s'est développée. Au fil des ans, nous avons commencé de nouvelles cultures, parmi lesquelles se distinguent les oliviers. Le principal coupable de ma passion pour la culture de l'olivier est Miguel Abad. En plus d'être un grand ami, Miguel est un expert reconnu dans le monde de l’huile d’olive. Après de nombreux déjeuners, visites de fermes et de moulins, nous avons finalement trouvé l'opportunité que nous recherchions tous les deux. Au Campillo de Júlia, nous voulons réaliser notre rêve agronomique en créant une ferme modèle dans la culture et la production d'huile extra vierge. Nous avons beaucoup d'idées à mettre en œuvre mais il faut être patient et ne pas se précipiter. Nous ne pouvons pas tout faire en même temps. Certains projets plus importants consistent à construire notre propre moulin et à en faire une ferme autosuffisante en termes d'énergie et d'engrais.
Masía el Carmen
Le village de Bétera est situé à 20 km de Valencia, dans une enclave au milieu des orangers. Un endroit où la tradition agricole remonte à plusieurs siècles et où la légende raconte que les vétérans des guerres de Rome se retiraient pour profiter de leurs dernières années de vie en cultivant la terre. C'est ici que se trouvent le domaine El Carmen et sa Masía (on appelle ainsi les fermes typiques valenciennes). Cette maison était un rêve devenu réalité pour Manuel Gonzalez Martí, dessinateur, historien et érudit espagnol, fondateur du Musée National de la Céramique et des Arts Somptuaires González Martí, qui est décédé en 1972 sans descendance mais en laissant derrière lui un grand héritage culturel. Nos grands-parents Fernando et Julia ont acheté le domaine et ils ont commencé à planter des orangers. Pendant les années soixante-dix et quatre-vingt, une « irrigation par couverture » était réalisée avec des canalisations. Mon grand-père nous racontait qu'avant, on dormait avec un pied dans le canal pour se lever quand l'eau arrivait et ouvrir et fermer les vannes pour arroser les arbres de chaque parcelle. Aujourd'hui, nous arrosons au goutte à goutte qui est plus efficace, mais nous conservons quelques canaux en souvenir. À la mort de mon grand-père Fernando, alors que mon frère aîné avait 16 ans et que j'en avais 13, ma famille a été éloignée de la gestion du domaine pendant près de 10 ans. À cette époque, nous, les petits enfants, faisions nos études et mes parents ont lutté pour le récupérer. En 2009, nous avons enfin réussi, mais les personnes qui s'étaient chargées du domaine en avaient fait une gestion à court terme, en tirant un maximum de profit économique des champs sans investir dans des améliorations. Le récupérer impliquait un énorme investissement que mes parents ne pouvaient pas se permettre, et la seule solution semblait de le mettre en vente. À ce moment-là, j'ai convaincu mon frère de quitter nos emplois et de nous consacrer à le sauver. Les premières années ont été difficiles, mais nous avons beaucoup appris. L'avantage d'entreprendre dans le secteur agricole est que même si les choses vont mal, vous aurez toujours à manger ce que vous cultivez. Nous avons obtenu d'une banque une ligne de crédit de 100 000 euros pour pouvoir démarrer et nous avons convaincu nos parents de retarder la vente. Il nous a fallu 5 ans pour commencer à ne pas perdre d'argent. Nous avons dû revendre certaines vieilles machines que mon grand-père avait pour rembourser les premiers versements du prêt, mais nous avons appris une grande partie de ce que nous savons aujourd'hui. Ça a été notre master et notre meilleure décision. Nous avons appris des orangers et en même temps à créer notre propre site internet pour vendre nos produits directement au consommateur final. Aujourd'hui, à El Carmen, en plus de cultiver des oranges, des clémentines, des citrons, des pamplemousses et des kakis, nous avons également un potager où nous récoltons en été des tomates à l'air libre. Tout est cultivé de manière biologique. Pour l'irrigation, nous utilisons 3 puits d'eau, 2 fonctionnent avec des moteurs et le troisième avec un moulin à vent que nous avons réparé. Nous utilisons un système d'irrigation au goutte à goutte et un autre par aspersion que nous utilisons en été les jours de vent chaud venant de l'ouest et en hiver les jours de grand froid pour éviter que la récolte ne gèle. Philosophie de culture : à El Carmen, en plus de développer une agriculture biologique, nous cherchons également une agriculture qui a un impact social positif. C'est pourquoi en plus d'appliquer la législation européenne d'agriculture biologique, nous mettons en œuvre un modèle qui prend en compte l'impact social de nos activités agronomiques et les conditions des travailleurs. Aujourd'hui, nous sommes 40 personnes à travailler à plein temps : agriculteurs, ingénieurs, apiculteurs, programmeurs, dessinateurs... un beau mélange de personnes travaillant sur un projet agricole rentable et avec la capacité d'attirer des talents. Si un jour vous passez par Valencia, nous serons ravis de vous montrer le domaine et notre mode de vie.
Information technique
Adresse
Masía el Carmen, Valencia, ES
Altitude
100m
Équipe
16 femmes et 24 hommes
Superficie
50ha
Techniques de culture
Sans pesticides
Irrigation
Irrigation goutte à goutte et autres arrosages
Foire aux questions (FAQ)
Quel est l'impact de mon achat ?
Comment ma commande voyage-t-elle ?
Quelle garantie d'achat ai-je ?
Quels sont les avantages d’acheter directement à l’agriculteur ?
vs: 0.25.1