Top

Ce qu’il faut savoir sur les fruits abîmés

Que faire lorsque nos produits, pour une raison ou une autre, arrivent endommagés ? En raison de la chaleur, d’un transport plus long que prévu, d’une mauvaise manipulation du colis ou d’un mauvais jugement lors de la préparation des caisses, nos produits peuvent, bien que rarement, arriver dans des conditions moins optimales. Comme nous sommes partisans des fruits moches, nous pouvons vous envoyer parfois des fruits qui ne ressemblent pas à ce que vous êtes habitués dans les circuits de vente conventionnels mais qui restent néanmoins parfaitement comestibles. Nous essayons bien sûr d’améliorer en permanence notre logistique et d’autres facteurs pour nous assurer que vous recevrez vos produits dans un état impeccable. Cependant il faut savoir que la nature même de notre activité consiste à vendre des produits frais sans cire, fongicide ou autre traitement post-récolte, ce qui ne nous permet pas de le garantir à 100 %. 

Nous proposons bien sûr des options de remboursement en fonction de la gravité de la situation mais nous voulons également nous assurer que tout est mis en œuvre afin d’éviter le gaspillage alimentaire. C’est en effet notre dilemme : à partir de quel moment la situation est-elle si grave que vous devez jeter de la nourriture précieuse ?

Bien que le choix vous appartienne, nous aimerions partager avec vous quelques conseils sur les différents scénarios qui peuvent se présenter.

Le pire ennemi des anti-gaspilleurs : la moisissure

La moisissure se trouve à peu près partout et forme des spores qui facilitent sa propagation. Oui, la moisissure se produit même lors de la manipulation de produits récemment récoltés, surtout en été ou en fin de saison. Les aliments ayant une haute teneur en eau, comme les fruits, sont particulièrement sensibles à l’apparition de moisissure, car celle-ci adore l’humidité. L’humidité combinée à des températures élevées permet à la moisissure de se développer et de se répandre comme un feu de forêt, contaminant les aliments en 12 heures à peine. Ainsi, bien que nous nous efforçons de faire en sorte que nos produits vous parviennent le plus rapidement possible après la récolte, la période pendant laquelle la moisissure peut se développer est courte lorsque certaines conditions – humidité, température de l’air, manipulation – sont réunies. Si, par exemple, un seul fruit est écrasé, il peut commencer à perdre du liquide. Cela peut alors créer l’environnement parfait pour que les spores de moisissure (qui ont déjà tendance à être dans l’air) s’installent, d’autant plus si cela est combiné à un climat chaud.

Dans le cas spécifique des fruits, l’altération est généralement causée par des types spécifiques de champignons qui sont fortement attirés par les fruits en raison de leur faible acidité (les citrons, par exemple, ont un pH aussi bas que 2,2 !). 

Jeter ou couper ?

Souvent, nos produits ne sont pas endommagés mais ont simplement un aspect un peu différent de celui auquel vous êtes habitués, par exemple notre banane des îles Canaries. Elle présente généralement des taches foncées, ce qui indique simplement que sa peau n’a pas été traitée. Mais il existe aussi de rares cas où nos produits vous parviennent dans un état endommagé.


Les produits abîmés se caractérisent principalement par deux types d’altérations : des taches ou parties écrasées et la moisissure.

  • Produits avec des taches ou parties écrasées

Les taches foncées ne sont normalement pas à craindre. Dans de nombreux cas, elles sont même comestibles. Si vous voulez rester prudent, vous pouvez toujours couper la partie qui semble mauvaise et manger simplement le reste du fruit. À moins qu’il ne s’agisse d’un cas de pourriture, vous pouvez normalement manger le fruit sans vous inquiéter, car il est parfaitement sain, même s’il n’a pas l’air aussi joli que d’habitude. 

→ Bon à manger : La tache est purement « cosmétique » et se limite à la surface/peau du fruit. 

→ Mieux vaut couper : La tache a rongé l’intérieur du fruit et la chair du fruit est gluante.


  • Produits moisis

En ce qui concerne les moisissures, la première chose à considérer est de savoir si le produit est un produit « humide » et mou ou un produit « sec » et dur. S’il s’agit du premier cas, c’est-à-dire que le produit est composé de plus de 40 % d’eau et/ou a une consistance molle, nous ne pouvons pas, en bonne conscience, vous recommander de simplement couper la partie moisie ou même de nettoyer le produit. Dans ce cas, nous devons malheureusement vous conseiller de le jeter.

La propagation des toxines est invisible à l’œil nu. Couper la partie moisie et manger le reste du fruit comporte donc un risque pour la santé (même s’il est vrai que beaucoup de gens le font malgré tout). Bien que les fruits et légumes ne soient pas nécessairement affectés par ces types de champignons dangereux, la présence éventuelle de mycotoxines – qui sont attirées par les produits qui ont beaucoup d’humidité – ou d’autres particules dangereuses est une possibilité qui ne peut être exclue.


En cas de doute, vous pouvez contacter notre service client pour obtenir plus de recommandations.


Que faire lorsque vous recevez des fruits dans des conditions qui ne sont pas optimales ?

Voici un petit guide des étapes à suivre lorsque vous recevez des produits qui ne sont pas dans un état idéal :

  1. Jetez les fruits moisis* (s’il y en a) nous recommandons vivement de séparer les fruits endommagés et d’essuyer le reste pour éviter la propagation des spores. Nous vous recommandons également de trier tous les fruits qui sont trop mous, qui ont des parties écrasées ou des taches brunes et de les mettre dans une pile « à consommer en premier ». Dans tous les cas, vous devez retirer tous les produits de la caisse si l’un d’entre eux présente des traces de moisissure.
  2. Conservez tous les fruits dans un endroit sec et frais. Lisez la lettre de l’agriculteur dans la caisse pour les conseils de conservation spécifiques au produit que vous avez choisi. Dans le cas de produits comme les fruits à noyau ou le melon, nous recommandons de les conserver au réfrigérateur.
  3. Pour les produits trop mous ou abîmés (mais pas moisis !), nous vous conseillons de les utiliser le plus rapidement possible. Si vous ne pouvez pas tout manger aussi rapidement, vous pouvez les transformer en sauce ou en confiture, ou même en jus.

*Si vous avez un compost, vous pouvez simplement les y jeter, et si vous n’en avez pas encore, c’est une bonne occasion d’envisager d’en installer un, si vos conditions de vie le permettent ! De cette façon, jeter les produits est un peu moins douloureux, car ils serviront à quelque chose.

Nous sommes heureux de relever le fait que la très grande majorité de nos produits arrivent en bon état et que, s’ils sont endommagés, ils peuvent généralement être sauvés. Pour nous, la seule raison justifiée de jeter des aliments est la moisissure (à moins qu’il ne s’agisse de fromage), qui est l’une des principales raisons pour lesquelles nos agriculteurs ne récoltent pas lorsqu’il pleut. Malheureusement, s’assurer que les produits emballés sont secs est la seule chose que nous pouvons faire pour éviter les moisissures, en plus d’essayer de réduire au maximum le temps de transport. Les moisissures font partie du cycle de la vie et sont tout simplement présentes partout, nous ne pourrons donc jamais y échapper complètement, mais un stockage correct (sec et frais) est une étape importante pour les éviter.