Top

Qu’est-ce que le label Demeter ?

Le label Demeter est-il égal au label bio ? Est-il inférieur ? Est-il meilleur ? Est-il vraiment nécessaire d’avoir un label officiel comme celui du label bio de l’Union Européenne ? Est-il vraiment si bénéfique ?
Laissez-nous vous partager ce que nous avons appris sur le mystère Demeter, la marque internationale de la biodynamie certifiée.

Demeter Logo - Demeter label

Dans le monde agricole (contrairement à celui des anciens dieux grecs), Demeter fait référence à un mouvement international de l’agriculture biodynamique qui, s’il est certifié, donne lieu à un label. L’organisme responsable est Demeter-International, qui définit des normes holistiques pour les pratiques agricoles qui vont au-delà de l’agriculture biologique, en adoptant également une approche régénératrice. 

Cela signifie essentiellement que le label Demeter comprend des normes encore plus strictes que le label bio.

La Fédération considère que l’agriculture biodynamique est la forme d’agriculture la plus durable, avec les exigences les plus strictes connues en agriculture, qui sont censées aboutir à des produits de qualité supérieure.

« Il s’agit de redonner à la terre » explique Ernesto de Casa Carlos, l’un de nos agriculteurs adapte de la biodynamie. « L’agriculture biodynamique fait appel à plus de sagesse – tout a commencé avec les conférences que Steiner a donné en 1924, où il expliquait ce qu’il fallait faire pour améliorer la vie du sol – elles sont à la base des normes agricoles Demeter. »

Rudolf Steiner était un philosophe et scientifique autrichien, fondateur, entre autres, de la pédagogie Waldorf. En 1924, il a donné un séminaire sur la santé des sols, suite à l’introduction de produits agrochimiques dans l’agriculture européenne. Aujourd’hui encore, les conférences qu’il a donné servent de lignes directrices aux spécialistes de la biodynamie.

Un sol sain, au sens Demeter, est un sol riche en humus : une substance qui se crée lorsque la matière organique se décompose. L’humus n’est pas seulement riche en nutriments, il augmente également la rétention d’eau et capture le carbone, ce qui le rend à la fois favorable aux plantes et à l’atmosphère.

Quelle est donc précisément la différence entre les labels BIO et Demeter ?

Outre la santé et la diversité des sols, un pilier important de l’agriculture biodynamique est le patrimoine génétique des plantes – la sélection des plantes est soumise à des principes spécifiques. Les semences Demeter sont cultivées en biodynamie tout comme les légumes et les fruits Demeter. Les semences peuvent même être achetées sous le label Demeter. 

Demeter est une marque déposée et pour pouvoir l’utiliser, il faut avoir reçu la certification officielle qui implique des inspections et des contrôles réguliers, afin d’assurer que la norme biodynamique internationale Demeter soit bien respectée. 

« Si un agriculteur souhaite recevoir la certification Demeter, il doit d’abord commencer à convertir ses terres à l’agriculture biologique« , nous dit Ernesto. « L’agriculture biologique est la base, et ensuite la transition vers l’agriculture biodynamique dure environ un an ». 

Demeter grapes - Casa Carlos Farm



Devenir un agriculteur possédant le label Demeter ne signifie pas seulement suivre les règles, mais exige un changement d’attitude, cela signifie acquérir une compréhension différente de l’agriculture. L’approche est très différente des pratiques agricoles conventionnelles et la règle d’or est d’enrichir le sol au lieu de le dégrader. 

« Les adeptes de l’agriculture biodynamique doivent être un peu fous », déclare Ernesto, fier producteur d’agrumes, de kiwis et l’un des seuls producteurs européens de raisins Demeter sans pépins. Étant l’un des rares agriculteurs espagnols à suivre les pratiques Demeter, il sait bien de quoi il parle.

Pourquoi Demeter ? 

« Biodynamique signifie en faveur de la vie, en faveur des forces du cosmos, de la nature elle-même. En plus des pratiques écologiques qui sont essentielles, il faut utiliser les outils spécifiques de l’agriculture biodynamique. Ces outils comprennent quatre royaumes : le minéral, les plantes, les animaux et les hommes. Tout cela pour favoriser l’harmonie du cinquième royaume : la ferme. »

agriculture biodynamique


L’objectif est que chaque royaume s’épanouisse et vive dans une relation symbiotique qui assure le meilleur résultat en termes de qualité. Les insectes et les mauvaises herbes, par exemple, sont considérés comme des amis et non comme des ennemis de l’agriculteur. La biodiversité est encouragée au lieu d’être éliminée. Selon Ernesto, « un véritable expert peut analyser le sol à travers les mauvaises herbes qui y poussent. Elles indiquent l’état du sol. Lorsque nous avons commencé le processus de conversion par exemple, nous avions des mauvaises herbes différentes de celles que nous avons maintenant. Les mauvaises herbes disent beaucoup sur l’état de votre sol.« 

« Suivez la lune : quand les choses sont faites en harmonie avec le cosmos, elles fonctionnent mieux« .

Pour Ernesto, qui a travaillé comme architecte pendant de nombreuses années, la poursuite de pratiques agricoles sous la norme Demeter était une évidence lorsqu’il a acheté sa ferme de 170 hectares. Voir les « quatre royaumes » se transformer et prospérer sous ses pieds en valait vraiment la peine. Même si cela implique des coûts de production plus élevés, « je n’ai jamais douté que c’était la bonne solution pour moi », dit-il. « Je ne crois pas à l’agriculture conventionnelle ».

Au final, cela nous laisse avec une autre définition très juste de ce qu’est la certification Demeter : à la fois une pratique d’agriculture et un système de croyances, ancré dans la conviction que la nature sait ce qu’elle fait et que nous devons seulement apprendre à la comprendre et à la laisser nous guider.


Une certaine leçon de sagesse du type « retour aux sources » qui pourrait s’appliquer à d’autres domaines que l’agriculture.