Top

Excursion dans la région européenne des fruits tropicaux

Avant de rentrer dans l’équipe marketing de CrowdFarming, j’ignorais l’existence de fruits tropicaux en Europe. Et pourtant la région de Málaga (Espagne) abrite de nombreuses exploitations agricoles consacrées à leur culture – J’ai eu la chance de vivre une immersion dans ce monde pendant deux jours. 

Me voilà donc dans le train direction Málaga avec Juliette Simonin, une des cofondatrices de CrowdFarming, pour partir à la rencontre des producteurs de fruits tropicaux. J’étais vraiment ravie de pouvoir vivre cette expérience et d’en apprendre davantage.

À peine arrivées, Vidal de l’équipe Farmer Hunting (l’équipe qui accompagne les producteurs), est venu nous chercher pour être notre guide durant ce séjour. Il faut dire que cette région, il l’a connaît comme sa poche ! Pour commencer en beauté, il nous avait réservé une table en bord de mer dans le restaurant El molino, pour faire le plein d’énergie : quoi de mieux pour se ressourcer qu’une étendue d’eau bleu clair ?

Après cet excellent repas nous reprenons la route direction la Finca Los Pepones, producteurs de mangues et avocats ! Première étape : le réservoir d’eau de pluie qui permet à María, la productrice, d’irriguer ces champs. Je n’avais jamais vu ce concept ! Maria nous explique qu’elle récolte l’eau de pluie dans ce réservoir en hiver et au printemps. Grâce à un système de canalisation, elle peut ainsi irriguer ses champs de manguiers et d’avocatiers pendant pratiquement tout l’été de façon écologique. Un travail vraiment remarquable ! 

Entre-temps, nous avions eu de la visite ! Les brebis du voisin de María se sont invitées dans les champs de manguiers pour brouter les mauvaises herbes. Une manière ancestrale et respectueuse de l’environnement  qui est bénéfique pour tous : les brebis sont bien nourries et le sol profite d’un engrais naturel. Un système vertueux  dont j’ignorais également l’existence mais qui, en tout cas, avait l’air de rendre les manguiers et les brebis très heureux !  

Une fois la visite terminée, nous sommes rentrés à l’hôtel afin de recharger les batteries pour la deuxième journée qui allait être très intense. Debout 7h, nous avons pris notre petit déjeuner sur le pouce pour nous rendre à la deuxième ferme de Los Pepones. Une fois sur place, nous avons fait la connaissance des employés qui étaient déjà en train de récolter les avocats. Maria et Vidal en ont profité pour m’expliquer plus en détails la différence entre les variétés d’avocats ainsi que le pourquoi cette région était favorable à leur culture. C’est encore plus attrayant quand des personnes passionnées vous racontent tout dans les moindres détails ! 

Ensuite, Maria nous a amené dans le champ juste à côté pour voir les pancartes des CrowdFarmers qui étaient accrochées sur chaque manguier, quelle émotion !! Il y avait des personnes de toute l’Europe et on essayait de deviner le pays en lisant les noms qu’ils avaient donné à leur arbre. J’ai hâte d’adopter mon manguier cette saison pour voir mon nom écrit sur l’un d’entre eux ! 

Après ce moment d’émotion, nous nous sommes rendus à l’entrepôt où les caisses d’avocats sont préparées pour être livrés au domicile des CrowdFarmers dans les jours qui suivent. J’ai pu rencontrer Paco, un autre producteur d’avocats et de mangues bio, qui fait partie de la famille CrowdFarming. Je l’ai découvert, comme Maria, à travers le site internet CrowdFarming, car dans le département Marketing on travaille beaucoup avec ces producteurs pour la rédaction d’articles sur le blog, les réseaux sociaux, la publicité, mais quelle joie de poser un nom sur un visage ! 

Paco et Maria nous expliquent alors le processus d’envoi :

D’abord on tri et coupe la petite queue de chaque avocat, pour ensuite les placer dans les caisses. On pèse ces dernières pour qu’elle fasse chacune 4kg, puis on appose l’étiquette d’envoi et on les place sur la palette prête pour l’expédition au quatre coins de l’Europe ! C’est vraiment impressionnant de voir le travail qu’il y a derrière chaque commande et l’amour que les producteurs et employés mettent dans chaque préparation.

Avant de repartir, Paco nous a offert à tous une jolie caisse d’avocats avec une dédicace, cela nous a vraiment fait plaisir ! Nous sommes partis une dernière fois manger tous ensemble et Vidal nous à ramené à la gare pour rentrer à Madrid rempli de souvenir !