Top
L'illustration avec les éléments intégrés dans le concept d'agriculture régénérative

Découvrir l’agriculture régénératrice… (I)

Introduction

Qu’est-ce que l’agriculture régénérative? Jusqu’à présent, nous avons beaucoup entendu parler des différents types d’agriculture: conventionnelle, écologique, de conservation des sols et certains d’entre nous connaissent même la permaculture. Ces dernières utilisent toutes des pratiques agricoles fondamentalement différentes, qui permet d’étiqueter la façon dont chaque producteur cultive ses aliments. L’agriculture biologique se distingue par le fait qu’elle est certifiée à l’échelle mondiale mais également parce qu’elle dispose d’un cadre au sein de l’Union Européenne qui la définit même au-delà des frontières. 

Qu’est ce que l’agriculture régénératrice ? 

Dans le cadre de l’agriculture régénératrice (AR), il n’y a pas de lignes directives spécifiques qui vous feraient dire : ta da! J’appartiens au groupe des agriculteurs régénératifs! 

Actuellement, et contrairement à l’agriculture biologique, aucune norme précise a été définie pour ce type d’agriculture. Le certificat « Regenorganic » est cependant en préparation et devrait être disponible dans le courant de l’année 2020. Cependant, il existe une philosophie très claire: régénérer, ce qui implique non seulement d’éviter tout dommage à l’environnement, mais aussi de produire activement un impact positif.

L’agriculture régénératrice est un système de principes et de pratiques qui : 

Accroît la biodiversité
Améliore la qualité du sol (matière organique) 
Réduit les intrants nécessaires à l’agriculture (carburant, engrais et pesticides)
Accroît les services écosystémiques

L’objectif de ces actions est d’améliorer les systèmes agricoles et leurs sociétés en :

Maximisant la capture du carbone de l’atmosphère et réduisant les effets du changement climatique tout en maintenant des systèmes agricoles productifs.

Dans l’aspect socio-économique, l’AR recherche à :
– Améliorer les rendements agricoles
– Augmenter la résistance aux variations du marché ou des conditions météorologiques
– Revitaliser les communautés agricoles

L'illustration avec les éléments intégrés dans le concept d'agriculture régénérative

Mais… Comment un sol peut-il être une réserve de carbone ? 

Les sols contiennent du carbone, certains plus que d’autres. La matière organique (MO) est une partie clef des sols. Elle est composée de grosses molécules de carbone, comme celles du CO2, qui contribuent au réchauffement de la planète. 

La matière organique est toujours présente dans un sol sain (par exemple, sous forme d’humus), car elle permet de réguler l’équilibre du pH, de retenir l’eau, de faciliter l’accès aux nutriments et est responsable d’une longue liste d’effets bénéfiques. 

Plus un sol contient de la matière organique, plus il est sain et vivant, car la matière organique est l’aliment, le produit et l’habitat de nombreux organismes. Il y a longtemps, la surface de la terre était recouverte de végétation permanente et les sols avaient en moyenne beaucoup plus de MO qu’aujourd’hui. Souvent, notre utilisation de la terre pour la construction ou certains types d’agriculture détruisent les structures du sol ce qui entraîne la disparition de la MO. 

L’objectif principal de l’agriculture régénératrice est d’atténuer le changement climatique et de créer des agro-écosystèmes sains et durables. Des systèmes qui pourraient fonctionner, sur le long terme, avec les ressources en eau et en fertilisation existantes grâce à une régénération maximale des sols et des écosystèmes. 

En quelques mots: récupérer la santé des sols et la biodiversité en revenant au plus près de l’agriculture d’autrefois. 

Les principes de l'agriculture régénérative

Comme vous pouvez le voir, l’AR n’est pas définie par un label mais par l’objectif qu’elle poursuit. Pour atteindre un objectif, il n’existe pas une, mais plusieurs voies. C’est pourquoi de nombreux principes sont établis, qui peuvent être appliqués ou non et avec des degrés d’intensités différentes. Les principales sont les suivantes : 

1 – Minimiser ou éliminer le travail du sol: moins de perturbation du sol

En ne brisant pas la couche supérieur du sol, nous cherchons à conserver plus d’humidité dans le sol et à éviter qu’il “respire” du carbone (lorsque le sol est labouré sa fixation de carbone est réduite ce qui entraîne la libération de CO2 dans l’atmosphère).

2 – Protéger le sol (cultures de couverture): nous recherchons la meilleure protection du sol

Il est fondamental de maintenir le sol protégé afin d’éliminer l’érosion. De cette façon nous facilitons l’accumulation de la matière organique.  S’il pleut sur un sol « nu », la pluie emportera une couche de terre. Mais si le sol est recouvert de plantes et maintenu par des racines, l’eau ne peut pas s’écouler à la surface en emportant une partie du sol.

3 – Accroître la biodiversité et cultiver des espèces pérennes

Un écosystème formé par de nombreuses espèces non seulement génère une grande quantité de biomasse contribuant à une meilleure circulation des nutriments mais sera également plus stable au moment des perturbations. 

Les espèces pérennes ont une durée de vie plus longue, au cours de laquelle elles ont le temps de développer plus de racines et d’explorer les sols en profondeur. Ces dernières stimulent la vie du sol et améliore sa structure en profondeur. En outre, elles peuvent tirer parti de ressources provenant de couches plus profondes, généralement inexploitées. 

4 – Intégrer le bétail: Par le biais du pâturage nous cherchons à  améliorer la diversification des produits et le recyclage des nutriments. (https://regenerationinternational.org/2017/02/24/what-is-regenerative-agriculture/)

Les ruminants sont des êtres vivants magnifiques qui possèdent un talent unique : ils savent utiliser la cellulose et la transformer en viande ou en lait ! Ceci est quelque chose que nous ne pourrions pas faire. De plus, ils ajoutent du fumier au champ, ce dernier composé d’une multitude de nutriments et de nourriture, qui sert d’habitat à de nombreux insectes. Ils le décorent d’une très belle manière, avec une valeur paysagère récréative et touristique. 

Les concepts de base de l'agriculture régénérative

Nous pouvons dire que l’agriculture régénérative est une combinaison d’éléments déjà connus: elle combine l’agriculture de conservation avec le pâturage holistique et l’agriculture biologique avec une biodiversité accrue.


Note: cet article comporte une deuxième partie où nous vous présentons différentes excursions que nous avons réalisés sur l’agriculture régénérative.