Top
Abricots sur une branche abimés par la grêle

La parole à votre Farmer : Monte de Carlos

Cher CrowdFarmer, 

Il semble que chaque année, nous soyons confrontés à un nouveau défi avec la récolte des abricots. Cette saison, tout semblait parfait et au final, cela s’est avéré être un désastre. 

Avec le passage à la culture biologique, la culture a été adaptée à ses rendements naturels et nous nous attendions à avoir entre 60 000 et 75 000 kilos d’abricots cette année. 

Abricots sur une branche abimés par la grêle

Pendant les mois d’hiver, il n’a pas fait assez froid et l’arbre n’a pas développé les fleurs nécessaires pour promettre une bonne récolte. Au cours du mois de mars et durant une partie du mois d’avril, nous avons eu plusieurs épisodes de fortes pluies continues qui ont coïncidé avec la nouaison des fruits. La pluie et la présence de champignons apportés par l’humidité ont donc fortement réduit la production. Une fois la pluie passée, nous avons pu évaluer les dégâts et nous avons estimé qu’il restait environ 50 000 kilos sur les arbres.

Pour terminer l’année, deux semaines avant le début des récoltes, nous avons eu une très forte tempête de grêle dans toute la zone où se trouve le Monte de Carlos. Ma maison est à deux kilomètres de la ferme et quand j’ai entendu la grêle frapper sur le toit cette nuit-là, j’ai craint le pire. Je ne voulais pas me lever pour confirmer que c’était bien de la grêle. Ce n’était pas nécessaire. Il m’a fallu plusieurs jours pour oser monter voir les abricots car je n’avais tout simplement pas la force de regarder tout le travail d’une année couché sur le sol. 

Récolte d'abricots au sol abimés par la grêle

L’agriculture est un travail qui vous demande beaucoup de sacrifices. Parfois elle vous apporte une grande joie et d’autres fois elle vous fait pleurer comme un enfant. 

Au bout de trois jours, j’ai trouvé le courage d’aller évaluer les dégâts causés par la grêle. Ce qui est tombé cette nuit-là, ce sont de gros grêlons qui ont fait tomber beaucoup de fruits sur le sol.Au début, nous avons pensé qu’elle avait surtout touché les parties extérieures des arbres et nous avons donc commencé la campagne en pensant qu’avec les 30 000 kg restants, nous pourrions répondre à vos commandes.

Cette année, nous avons tout préparé pour que vos fruits arrivent dans les meilleures conditions possibles: ramassage rapide et tôt le matin pour que les fruits partent le plus vite possible chez vous. Nous avions également un entrepôt très proche qui nous aidait à préparer les boîtes et à refroidir les fruits avant de les charger dans le camion pour qu’ils durent mieux pendant le voyage. Il n’y avait pas beaucoup de fruits mais nous avions tout sous contrôle: c’était notre année !

Abricot abimé par la grêle dans la main d'un agriculteur

Lorsque nous avons commencé à cueillir les fruits, nous avons réalisé qu’ils étaient beaucoup plus touchés que nous le pensions. De nombreux abricots avaient été frappés par les grêlons et présentés des blessures. Ce fruit ne peut pas être envoyé, car lorsque vous le recevrez, il sera totalement pourri et aura affecté tout le reste. C’est pourquoi, lors de la préparation des caisses, nous avons dû en jeter beaucoup. Au final, nous avons pu envoyer que très peu de caisses. La nature n’a pas été avec nous cette année et il nous est très difficile d’envisager l’avenir avec optimisme. Nous espérons seulement que les fruits que nous avons pu expédier arriveront en bon état. Nous allons nous donner quelques mois pour décider de l’avenir de vos abricots avec calme et perspective.

Carlos Arenes.