Top
L'illustration d'un serveur avec un plateau dans la main et d'un agriculteur avec un orange dans la main

Et maintenant, quel sera mon emploi ?

D’après les chiffres officiels, il y aurait au moins 16,5 millions d’européens qui se posent cette question. Ce fut le nombre de personnes qui ont fournis des services à plus de 710 millions de touristes en 2019. 

Les pays occupant le podium des plus visités sont: la France, l’Espagne et l’Italie, avec presque 90 millions de visiteurs pour le premier, 83 millions pour le deuxième et 62 millions pour le dernier (chiffres de 2018). 

Classement des pays les plus visités par les touristes internationaux
Source: https://www.unwto.org/


Quand pourrai-je recommencer à travailler? Dans quel domaine trouverai-je un emploi ?

Il est évident que la confiance des touristes à l’heure de prendre l’avion, le train ou la voiture pour aller en vacances ne reviendra pas du jour au lendemain. Il est même possible que le tourisme post-Covid ne ressemble en rien à celui que nous connaissions avant la pandémie. Peut-être la solution réside-t-elle dans un tourisme plus rural, en concentration moins massive ? 

Penchons-nous sur ces questions: quelles opportunités laborales seront offertes aux personnes du secteur du tourisme laissées sans emploi? Quelle industrie serait en mesure d’absorber autant d’emplois ? 

Pour ceux qui n’ont pas envie de continuer à lire, voici la conclusion à laquelle nous sommes arrivés: l’agriculture.

À l’aide d’une analyse rapide de la situation actuelle, nous pouvons écarter les industries comme celle de l’automobile ou de la construction, même si elles ont quand même été affectées par cette crise, quoiqu’avec un impact moindre que celle du tourisme.

Il existe plusieurs scénarios possibles pour les industries pharmaceutique, bancaire ou technologique quant à l’impact de cette crise sur les emplois. Cependant, les personnes employées dans ces secteurs ont souvent des profils très spécifiques, et il s’agit d’industries qui ont généralement besoin de peu de main d’oeuvre. 

L’industrie la mieux placée pour offrir des emplois aux familles qui dépendent du tourisme pour survivre, aux jeunes qui recherchent un revenu supplémentaire pour collaborer aux dépenses du foyer ou pour payer leurs études, à l’entrepreneur qui vient d’ouvrir un restaurant, au serveur sympathique qui se levait tôt pour vous servir une tasse de café chaud avant d’aller travailler ou à la cuisinière souriante qui soulageait votre faim en vous préparant une omelette au déjeuner, est l’agriculture. 

L'illustration d'un serveur avec un plateau dans la main et d'un agriculteur avec un orange dans la main

En ce moment, il existe quelques obstacles qui freinent l’agriculture à générer des emplois. Tous sont faciles à surmonter en peu de temps à condition que la société et l’administration publique s’impliquent.

Socialement, nous devons laisser de côté les stéréotypes qui nous font croire que le travail agricole est pour les personnes peu éduquées ou qui ne savent pas faire autre chose. En agriculture, nous pouvons très rapidement apprendre des notions de base qui ont l’avantage de nous être utiles dès le premier jour, et ensuite passer notre vie entière à assimiler les techniques agricoles les plus complexes.

Dans les dernières décennies, l’agriculture a été socialement perçue comme un secteur peu attrayant pour la main-d’oeuvre européenne. Mais cela n’a pas toujours été ainsi, et il existe de plus en plus de preuves démontrant que cela est en train de changer. 

Au niveau des régulations, il n’est pas nécessaire de bloquer les importations d’autres pays. Le meilleur outil pour protéger le produit européen est la transparence. Le consommateur doit avoir l’information suffisante pour prendre de bonnes décisions d’achat. Voici quelques informations auxquelles le consommateur devrait avoir accès: connaître les conditions laborales des personnes qui ont produit leurs aliments, savoir combien du montant de l’achat est perçu par le producteur, combien de kilomètres ont parcourus leurs aliments, comment ils ont été cultivés ou à quel moment ils ont été récoltés. L’obligation de montrer cette information ne cherche pas à interdire, mais plutôt à créer un terrain juste entre le producteur européen et celui de pays en voie de développement, en laissant la décision finale au consommateur. 

Il est entre nos mains de promouvoir des emplois de qualité en Europe et à la fois d’améliorer notre façon de nous alimenter en respectant la planète que nous habitons. Cette crise ne sera pas résolue avec des aides financières pour certains, mais avec des emplois dignes pour tous. 

Tableau de répartition des chefs d'exploitation agricole et d'élevage par âge

Nous pourrions saisir l’opportunité d’étudier ce graphique et convertir l’Europe en l’épicentre mondial de l’entrepreneuriat agricole. 

Pour terminer, voici une citation de Cicerón que je ne me fatiguerai jamais de lire: “L’agriculture est la profession du sage, la plus adéquate pour le simple et l’occupation la plus digne pour tout homme libre.”


I'm a “farmeneur” working for farmers in CrowdFarming and as a farmer in Naranjas del Carmen. I enjoy reading and writing about logistics and discussing its impact on food supply chain.